Cher public,

Et si l’art, en nous permettant de nous dépasser, arrivait à transformer radicalement nos vies?
Et si, en l’absence d’une culture qui nous ressemble et nous rassemble, nous n’arrivions plus à nous définir comme humains?
Et si, dans nos solitudes habitables privées de l’art vivant qu’est le théâtre, nous étions condamnés à disparaitre?

L’art fait donc du bien! Aux artistes, aux créateurs, aux auteurs, au public mais aussi aux apprentis comédiens que vous allez rencontrer sur la scène du TNM le 2 mai prochain, en quête de sens et d’identité. Ils n’ont qu’un seul pays, celui de la création qui leur permet d’exorciser leur mal de vivre, leur perte d’autonomie, leur trop grande lucidité.

Ce pays de conquête de soi, les patients-partenaires de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, les membres du Théâtre Aphasique et les Impatients l’ont visité. Ils ont inventé leurs propres mots, créé leurs codes distinctifs qui leur ont permis de réaliser ce Cabaret poétique explosif, tonitruant, excentrique! Un cabaret à leur image ponctué de musiques, de chansons, d’éclats de rires et de pleurs jamais refoulés.

Le spectacle que vous allez voir le 2 mai prochain dépasse largement le cadre de la représentation théâtrale car l’engagement de toutes celles et tous ceux qui y ont participé est nécessaire à l’affirmation de leurs différences, sans fard ni artifice. Le personnage, il le porte en eux comme un trésor enfoui au cœur du pays qu’ils habitent : celui de l’imaginaire.

Et pourquoi cette belle folie poétique? Parce que l’art fait du bien!

Lorraine Pintal
Metteure en scène
Directrice artistique du TNM

retour au Cabaret poétique