Volet 2 – CIRQUE ET THÉÂTRE
Une série de  Jean-Sébastien Ouellet
Une production de AIDIA

Projection le 17 mars 2016 dans le cadre 34e Festival international du film sur l’art
Diffusion à l’automne 2016 sur les ondes de Télé-Québec

***

Ce film, de la série l’art fait du bien, cherche à démontrer comment la découverte, la pratique et l’amour du théâtre et du cirque peuvent faire une différence dans la vie des gens.

Le contact avec ces formes d’art laisse très souvent une trace dans la tête et dans le cœur. Ces traces sont indélébiles et profondes, parce que l’art fait réfléchir, l’art humanise, l’art fait rêver, l’art émerveille, l’art fait plaisir, l’art soulage, apaise, divertit, réunit!

Dans ce documentaire on suit des gens pour qui les planches de théâtre ont été des planches de salut. On rencontre Jessica, qui souffre de problèmes de santé mentale, et qui s’est révélée dans une pièce de Michel Tremblay, montée par Lorraine Pintal, avec la collaboration du TNM, dans le cadre d’un programme d’intégration de l’institut universitaire en santé mentale de Montréal. On fait aussi la connaissance de Jacinte. Malgré un accident vasculo-cérébral qui a atteint la moitié gauche de son cerveau, là où se situe la zone du langage, elle brille dans les productions du Théâtre Aphasique. Puis, on suit trois membres de la famille Nadeau, qui se consacrent corps et âme aux Cabotins, une troupe de théâtre amateur bien installée dans la ville minière de Thetford Mines. Dans ce film portant sur les arts de la scène, on s’intéresse aussi au cirque social, une initiative du Cirque du Soleil, qui vise à donner aux jeunes un tremplin vers l’intégration à la société à travers des activités circassiennes. Maude est devenue une adulte autonome grâce au programme de cirque social, du centre Lucie-Bruneau, destiné aux personnes à mobilité réduite. Alejandro, un bourlingueur débarqué d’Argentine, a pris racine au Québec en fréquentant le programme Hors-Piste, pour les jeunes marginaux de Montréal. Et Shantey, cette enfant atikamekw de la communauté de Wemotaci, s’est jointe à des ateliers de cirque qui donnent la chance à des jeunes de son âge de vivre une expérience des plus positives.

Parallèlement à la rencontre des personnages principaux, L’art fait du bien fait une analyse plus approfondie de la situation par l’entremise d’entrevues avec différents intervenants, experts et praticiens. Des artistes, tels que Michel Tremblay, Lorraine Pintal, Sylvie Moreau, Dominic Champagne, Benoît McGinnis et Daniele Finzi Pasca témoignent également de la place qu’occupe l’art dans leur vie, et la place que leur art occupe dans la société.

Le film L’art fait du bien 2 porte donc sur ces personnes, pour qui le cirque et le théâtre est un spectacle, mais aussi une démarche qui leur permet de développer tous leurs potentiels au sein d’un groupe. Ils méritent nos applaudissements chaleureux.

L’art fait du bien 2 est le second volet d’une trilogie documentaire, fruit d’une collaboration avec le Théâtre du monde et le Cirque du Soleil. Le premier volet, en collaboration avec le Musée des Beaux-arts, portait sur les arts visuels. Le troisième portera sur la musique et la danse et explorera notamment les activités de l’Orchestre Métropolitain et des Grands Ballets canadiens.

Une collection documentaire présentée par
LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC
avec la collaboration de BNP PARIBAS