Le Journal d’Anne Frank

Texte ERIC-EMMANUEL SCHMITT
d’après Le Journal d’Anne Frank
mise en scène LORRAINE PINTAL
production SPECTRA MUSIQUE
en collaboration avec
Théâtre du Nouveau Monde et Didier Morissonneau

Distribution Sébastien Dodge, Paul Doucet, Benoît Drouin-Germain, Jacques Girard, Marie-France Lambert, Kasia Malinowska, Sophie Prégent, Mylène St-Sauveur, Marie-Hélène Thibault, Frédérick Bouffard, Charles-Alexandre Dubé

Durée du spectacle
2 h 00 sans entracte

Une présentation de

en collaboration avec

RÉSERVEZ VOS BILLETS
Profitez de notre Forfait famille 
(âge minimum recommandé : 12 ans)
+ En tournée au Québec

Une étoile filante au cœur de la Shoah

Ce n’est pas sans raisons qu’Eric-Emmanuel Schmitt est l’auteur vivant le plus joué dans le monde : il possède un unique talent pour aborder les grandes questions de notre temps à travers des fictions limpides où l’humour fait ressortir la dimension profonde — voire tragique — des sujets qu’il aborde. Dans cette émouvante mise en théâtre du destin d’Anne Frank, non seulement il arrive à montrer par de petits détails quotidiens toute l’abjection du génocide des Juifs par les nazis, mais il amplifie son propos en poursuivant sa réflexion — après Freud, Mozart et Diderot — sur le rôle des génies comme révélateurs des forces cachées sous les apparences.
Amsterdam, 1942. Anne Frank a treize ans. Pour échapper aux persécutions qui frappent les Juifs, la famille d’Anne et la famille Van Pels se cachent dans un appartement secret, surnommé l’Annexe, jusqu’à ce qu’on les dénonce et les envoie dans les camps de la mort. La pièce commence après la guerre, lorsque le père d’Anne, seul survivant de la famille, se voit remettre le journal intime de sa fille ; bouleversé par sa lecture, il revit à travers les yeux d’Anne ses années de clandestinité. Lorraine Pintal a rassemblé une prestigieuse distribution dont la toute jeune Mylène St-Sauveur qui, dans le rôle d’Anne, fera ses débuts à la scène !


En répétition


Mylène St-Sauveur dans le rôle d’Anne Frank

© Antigone (2014-2015) tous droits réservés

Eric-Emmanuel Schmitt

© Catherine Cabrol
PHILOSOPHE HUMANISTE Quel écrivain peut se targuer d’avoir prêté sa plume successivement à Jésus, Hitler, Einstein, Diderot, Don Juan, Freud et même au diable ? Eric-Emmanuel Schmitt n’a jamais eu peur de se confronter aux grandes figures et aux mythes sur lesquels est édifié notre monde. Le docteur en philosophie (son domaine d’étude) n’est jamais bien loin chez l’auteur qui taquine de grandes questions existentielles, mais à travers des formes ludiques accessibles au public. Soutenue par une écriture brillante, des dialogues volontiers spirituels, son œuvre repose souvent sur des concepts forts, originaux. Imaginez qu’un homme vende son corps vivant à un artiste qui le transforme en objet (Lorsque j’étais une œuvre d’art). Comment aurait tourné Hitler s’il avait été accepté à l’Académie des Beaux-arts ? (La Part de l’autre) ? Et si Hamlet était transposé dans le monde de la finance (Golden Joe)? Son succès tiendrait « à sa profonde humanité », avance le professeur de philosophie Michel Meyer dans son essai Eric-Emmanuel Schmitt ou les identités bouleversées (Albin Michel, 2004). Il serait « un écrivain de l’espérance dans un monde désespéré. » Les débuts. Né en 1960, près de Lyon, Eric-Emmanuel Schmitt vit son baptême théâtral avec La Nuit de Valognes en 1991. Deux années plus tard, il frappe un coup d’éclat avec Le Visiteur, une fable métaphysique pleine d’esprit qui récolte trois Molières. Depuis, il a signé une vingtaine de pièces. Le prolifique écrivain est devenu l’un des auteurs francophones les plus lus à travers le monde, grâce à une œuvre protéiforme traduite en 43 langues et diffusée sur les scènes d’une cinquantaine de pays. La diversification. « J'ai toujours écrit des romans et des nouvelles cependant, à la différence des pièces, j'ai mis longtemps à composer un texte que je jugeais publiable, confie-t-il. Alors que le théâtre, paradoxalement, m’épanouissait en m'imposant ses contraintes, le roman m'offrait une liberté qui m'a longtemps effrayé (...) »* C’est en 1996 que le dramaturge vainc ses réticences et publie La Secte des égoïstes, qui reçoit le Prix du premier roman. Une œuvre qui lance une fructueuse carrière romanesque. L’auteur de L’Évangile selon Pilate publie en outre quatre recueils de nouvelles, dont Concerto à la mémoire d'un ange, lauréat du prix Goncourt de la nouvelle. Dans le populaire Cycle de l’Invisible (Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, L’Enfant de Noé, etc.), Schmitt compose six contes candides qui questionnent la thématique de la spiritualité. En 2007, l’écrivain fait le saut au cinéma, en réalisant la comédie Odette Toulemonde. Il adaptera ensuite un autre de ses livres, Oscar et la Dame rose. Ce grand mélomane traduit également Les Noces de Figaro et Don Giovanni, en plus d’écrire sur ses compositeurs favoris (Le Mystère Bizet, Ma vie avec Mozart). Et avec Les Aventures de Poussin 1er, il signait récemment un premier texte pour la bande dessinée... Reconnaissances. Le dramaturge est désormais à la tête de son propre théâtre. En compagnie de deux associés, il achète une salle de 400 places à Paris, le Théâtre Rive gauche, dont il devient le directeur artistique et où est créé Le Journal d'Anne Frank, en septembre 2012. Récipiendaire de nombreuses récompenses, dont le Grand Prix du Théâtre de l’Académie française, Eric-Emmanuel Schmitt occupe un siège à l’Académie royale de la langue et littérature françaises de Belgique, le pays où il vit. Sur nos scènes. Plusieurs de ses œuvres ont été jouées à Montréal: Le Visiteur, au Théâtre du Rideau vert, Oscar et la Dame rose, Le Libertin. Le TNM a présenté Variations énigmatiques, en 2001, avec Guy Nadon et Michel Rivard, qui a remporté cette année-là le Masque du public Loto-Québec Le dramaturge est venu lui-même lire Ma vie avec Mozart, au Théâtre Maisonneuve, durant l’édition 2009 du Festival Montréal en Lumières.

Lorraine Pintal

© Jean-François Gratton

Parcourir la liste des réalisations de Lorraine Pintal essoufflerait n’importe qui. Metteure en scène, comédienne (Madame Louis 14, Juliette Pomerleau, Nelligan), réalisatrice de télévision (Le Grand Remous; Montréal, PQ), auteure, infatigable communicatrice du phénomène culturel, cette diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal porte d’innombrables chapeaux. Depuis le printemps 1992, elle joue son principal rôle au Théâtre du Nouveau Monde dont elle assume la direction artistique et générale. Durant cette période, Lorraine Pintal a piloté l’entreprise de rénovation de ce lieu de répertoire en 1996-1997 en plus de poser sa griffe sur une vingtaine de spectacles essentiellement sur la scène du TNM (La Déraison d’amour, Huis clos, Le dieu du carnage, Les Sorcières de Salem, La Petite Pièce en haut de l’escalier, Jeanne Dark, Stabat Mate II)  , mais aussi The Burial at Thebes à l’Abbey Theatre de Dublin et Wozzeck, l’opéra d’Alban Berg au Centre d’arts Orford, en 2004, ainsi que Don Juan au Festival de Stratford, en 2006.

Son parcours de metteure en scène met notamment en lumière de fortes affinités avec les univers de dramaturges québécois. Elle a monté aussi bien Michel Tremblay (Hosanna, au Théâtre de Quat’Sous, en 1991) que Marcel Dubé (Florence, à la Nouvelle Compagnie Théâtrale, en 1987, et Les Beaux Dimanches, au TNM en 1993). Surtout, elle a visité trois fois le monde de Réjean Ducharme (HA Ha !... en 1990, Ines Pérée et Inat Tendu en 1991, L’Hiver de force en 2001) ; et plongé à quatre reprises chez Claude Gauvreau : Le Vampire et la nymphomane en 1996, Les oranges sont vertes en 1999, L’Asile de la pureté en 2003, et La Charge de l’orignal épormyable, en 2009.

En mars 2012, elle signe la mise en scène de Jocaste reine, en coproduction avec le Théâtre de la Bordée à Québec.  D’un côté, il y a Nancy Huston, son œuvre. Que Lorraine Pintal fréquente passionnément depuis des lunes. Elle a d’ailleurs adapté à la scène en 1994 pour le TNM son roman Une adoration. D’un autre côté, il y a la tragédie grecque. Antigone, que Lorraine Pintal a mise en scène il n’y a pas si longtemps à Dublin et Montréal. Andromaque de Racine, qu’elle a montée il y a presque vingt ans. Et puis il y a ces marqueurs d’intensité qui reviennent dans les pièces qu’elle choisit de mettre en scène depuis plus de trente ans. La parole féminine, la présence des femmes, leur vision de l’amour. Les relations hommes / femmes. La folie, aussi.

Sébastien Dodge

© Marie-Claude Hamel

THÉÂTRE INTERPRÈTE Voiture américaine de Catherine Léger (m.e.s. Philippe Lambert, Théâtre de la Banquette Arrière) / Grande écoute de Larry Tremblay (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre PÀP) / Eden Motel de Philippe Ducros (m.e.s. Philippe Ducros, Production Hôtel-Motel) / Viande à chien, adaptation de Frédéric Dubois, Alexis Martin et Jonathan Gagnon (m.e.s. Frédéric Dubois, Théâtre des Fonds de Tiroirs et NTE) / Un homme et deux patrons de Richard Bean (m.e.s. Normand Chouinard, Juste pour rire) / Hamlet est mort de Ewald Palmetshofer (m.e.s. Gaétan Paré, Théâtre Aux Écuries) / Dissidents de Philippe Ducros (m.e.s. Patrice Dubois, Théâtre PÀP) / Piaf de Pamela Gems (m.e.s. Jacques Rossi, Théâtre Rougemont) / Blanche Neige d'Evelyne de la Chenelière (m.e.s. Martin Faucher, Espace GO) / Une fête pour Boris de Thomas Bernhard (m.e.s. Denis Marleau, Usine C, C.N.A. Ottawa) / La fête sauvage de Mathieu Gosselin (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre de la Banquette Arrière) / Britannicus de Jean Racine (m.e.s. Martin Faucher, Théâtre Denise-Pelletier) / Trace de cloune de Francis Monty (m.e.s. Francis Monty, Théâtre de la Pire Espèce) / Americano Buffalo de David Mamet (m.e.s. Mathieu Gosselin, Théâtre de la Pacotille) TEXTE ET MISE EN SCÈNE Damnatio Memoriae (Théâtre de la Banquette Arrière) / Dominion (Espace Libre) / La genèse de la rage (Théâtre de la pacotille) / Suprême Deluxe (Théâtre de La Pacotille) TÉLÉVISION Madame Lebrun, adaptation Maryse Warda / Vrak la vie, Pierre Hébert / 30 vies, Fabienne Larouche / Émilie (websérie), Francis Delfour / Une grenade avec ça, Martin Doyon, Jean Pelletier, Charles Gaudreau / Providence, Chantal Cadieux / Smash, Daniel Lemire / Rumeurs, Isabelle Langlois AU TNM Le Journal d’Anne Frank d'Éric-Emmanuel Schmitt (m.e.s. Lorraine Pintal) / Huis clos de Jean-Paul Sartre (m.e.s. Lorraine Pintal) / L'Imprésario de Smyrne de Carlo Goldoni (m.e.s. Carl Béchard) / Ubu Roi d’Alfred Jarry / L’Hôtel du libre-échange de Georges Feydeau (m.e.s. Normand Chouinard)

Paul Doucet

CINÉMA La Garde de Sylvain Archambault / Sur le rythme de Charles-Olivier Michaud / Frisson des collines de Richard Roy / Funkytown de Daniel Roby / Noémie de Frédérik D’Amours / Filière 13 de Patrick Huard /  Les 3 P'tits Cochons de Patrick Huard / Maurice Richard de Charles Binamé / Ma vie en cinémascope de Denise Filiatrault TÉLÉVISION Unité 9 de Danielle Trottier / Mauvais Karma d’Isabelle Langlois / 30 vies de Fabienne Larouche / Toute la vérité de Annie Piérard et Bernard Dansereau / Musée Éden de Gilles Desjardins / René Lévesque – Le Destin d’un chef de Geneviève Lefebvre et Jacques Savoie / Jean Duceppe de Robert Ménard AU TNM Roméo et Juliette de Shakespeare (m.e.s. Martine Beaulne) / Jeanne Dark de Bertolt Brecht (m.e.s. Lorraine Pintal)

Benoît Drouin-Germain

© Marie-Andrée Lemire
AU TNM Le Journal d'Anne Frank d'Eric-Emmanuel Schmitt (m.e.s. Lorraine Pintal) / Le Balcon de Jean Genet (m.e.s. René Richard Cyr) THÉÂTRE Tribus de Nina Raines (m.e.s. Frédéric Blanchette, LAB87) / L'histoire révélée du Canada français 1608-1998 d'Alexis Martin (m.e.s. Daniel Brière, NTE) / Les Atrides d'Eschyle, Euripide, Sénèque et Sophocle (m.e.s. Louis-Karl Tremblay, Théâtre Point d'Orgue) / Les Dishwasheurs de Morris Panych (m.e.s. Stéphane Demers, Théâtre Momentum) / Scrap de Mathieu Leroux (m.e.s. Mathieu Leroux, Les Néos) / Contre le temps de Geneviève Billette (m.e.s. René Richard Cyr, Théâtre d'Aujourd'hui) / Yellow Moon, la ballade de Leila et Lee de David Greig (m.e.s. Sylvain Bélanger, La Manufacture) / Provincetown Playhouse, juillet 1919, j'avais 19 ans de Normand Chaurrette (m.e.s. Carole Nadeau, Théâtre Le Pont-Bridge) / Il était trois fois de Jacqueline Gosselin (m.e.s. Jacqueline Gosselin et Robert Dion, Dynamo Théâtre) / Bang Boy, Bang ! d'Ed Roy (m.e.s. Michel Lefebvre, Youtheatre) TÉLÉVISION O' de Josée Fréchette / L'Appart du 5e d'Emmanuel Aquin et Stéphane Simard / Mensonges de Gilles Desjardins / Toute la vérité  d'Annie Piérard & Bernard Dansereau CINÉMA Qu'est-ce qu'on fait ici, réalisation Julie Hivon PRIX Prix de la critique de l'AQCT 11-12 pour son interprétation dans Contre le temps

Jacques Girard

THÉÂTRE Les Champs pétrolifères de Guillaume Lagarde (m.e.s. Patrice Dubois, Théâtre PàP) / Chantons sous la pluie traduction et adaptation d’Yves Morin (m.e.s. Denise Filiatrault, Juste Pour Rire) / Opéra de Quat’sous de Bertolt Brecht (m.e.s. Brigitte Haentjens, Usine C) / Rouge gueule d’Étienne Lepage (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre PàP) / Marie Stuart de Friedrich von Schiller (m.e.s. Alexandre Marine, Théâtre du Rideau Vert) / My Fair Lady de George Bernard Shaw (m.e.s. Denise Filiatrault, Juste Pour Rire) / Le Bourgeois gentilhomme de Molière (m.e.s. Denise Filiatrault, Juste Pour Rire) CINÉMA Ma Vie en cinémascope de Denise Filiatrault / Nuit de noces d’Émile Gaudreault TÉLÉVISION Chabotte et fille de Louise Pelletier et Chloé Cinq-Mars / 30 Vies de Fabienne Larouche / L’Auberge du chien noir de Sylvie Lussier et Pierre Poirier / Les Bougon de François Avard et Jean-François Mercier AU TNM La Tempête de William Shakespeare (m.e.s. Denise Guilbault, Michel Lemieux, Victor Pilon) / L’Avare de Molière (m.e.s. Alice Ronfard) / Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand (m.e.s. Alice Ronfard) / Le roi se meurt d’Eugène Ionesco (m.e.s. Jean-Pierre Ronfard) / Roméo et Juliette de William Shakespeare (m.e.s. Guillermo de Andrea)

Marie-France Lambert

© Panneton-Valcourt

THÉÂTRE La Puce à l’oreille de Georges Feydeau (m.e.s. Alain Zouvi, Productions Benoit Brière) / La Cage aux folles de Jean Poiret (m.e.s. Normand Chouinard, Productions Lélie) / Savannah Bay de Marguerite Duras (m.e.s. Éric Vignier, Espace GO) / Le vrai monde? de Michel Tremblay (m.e.s. René Richard Cyr, Duceppe) / Top Girls de Caryl Churchill (m.e.s. Martine Beaulne, Espace GO) / Louisiane Nord de François Godin (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre PàP) / Farces conjugales de Georges Feydeau (m.e.s. Brigitte Haentjens, Théâtre du Rideau Vert) / Le Langue à langue des chiens de roche de Daniel Danis (m.e.s. René Richard Cyr, Théâtre d’Aujourd’hui) / Rien à voir avec les rossignols de Tennesse Williams (m.e.s. Serge Denoncourt, Duceppe) / Bajazet de Jean Racine (m.e.s. Claude Poissant, Espace GO) / Les Muses orphelines de Michel Marc Bouchard (m.e.s. René Richard Cyr, Théâtre d’Aujourd’hui) / Lucrèce Borgia de Victor Hugo (m.e.s. Claude Poissant, NCT) CINÉMA Miraculum de Podz / Starbuck de Ken Scott / La Dernière Fugue de Léa Pool / Jaloux de Patrick Demers / Toi de François Delisle / L’Audition de Luc Picard / La Grande Séduction de Jean-François Pouliot / Maelström de Denis Villeneuve TÉLÉVISION Nouvelle Adresse de Richard Blaimert / Annie et ses hommes de A. Piérard et B. Dansereau / Homme en quarantaine, collectif d’auteurs PRIX Prix du public, meilleure interprétation féminine, NCT, pour Lucrèce Borgia AU TNM Hamlet de William Shakespeare (m.e.s. Marc Béland) / Les Précieuses ridicules de Molière (m.e.s. Paul Buissonneau) / En Pièces détachées de Michel Tremblay (m.e.s. René Richard Cyr) / Les Troyennes d'Euripide (m.e.s. Alice Ronfard) / Ines Pérée et Inat Tendu de Réjean Ducharme (m.e.s. Lorraine Pintal) / Les Liaisons dangereuses de Christopher Hampton (m.e.s. Olivier Reichenbach) / Phèdre de Jean Racine (m.e.s. Olivier Reichenbach)

Kasia Malinowska

© Annie Ethier
FORMATION Conservatoire d’art dramatique de Montréal THÉÂTRE Les Liaisons dangereuses de Christopher Hampton (m.e.s. Serge Denoncourt, Théâtre Jean-Duceppe) AU CONSERVATOIRE Chatroom d’Enda Walsh (m.e.s. Sylvain Bélanger) / À l’ombre des jeunes filles en fleurs de Marcel Proust (m.e.s. Patricia Nolin) / Grand-peur et misère du IIIe Reich de Bertolt Brecht (m.e.s.  Geoffrey Gaquère) TÉLÉVISION Toute la vérité IV d’Annie Piérard et Bernard Dansereau  /  Il était une fois dans le trouble, Vrak.tv

Sophie Prégent

Depuis 2013, Sophie Prégent est présidente de l'Union des artistes THÉÂTRE Antigone de Sophocle (m.e.s. Louise Laprade, Espace Go / La seconde surprise de l’amour de Marivaux (m.e.s. Alice Ronfard, Espace Go) CINÉMA Pee Wee d’Éric Tessier / Piché: entre ciel et terre de Sylvain Archambault / Les 3 p’tits cochons de Patrick Huard / Miss Météo de François Bouvier / Un crabe dans la tête d'André Turpin TÉLÉVISION Un sur deux de Daniel Chiasson et Donald Bouthillette / Nouvelle adresse de de Richard Blaimert / Mensonges de Gilles Desjardins / 30 vies de Fabienne Larouche / Nos étés d'Anne Boyer et Michel d'Astous AU TNM Tristan et Yseult de Pierre-Yves Lemieux (m.e.s. Alice ROnfard) / Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand (m.e.s. Alice ROnfard) / Jeanne Dark de Bertolt Brecht (m.e.s. Lorraine Pintal) / Le Misanthrope de Molière (m.e.s. Olivier Reinchenbach / La Trilogie de la villégiature de Carlo Goldoni (m.e.s. Guillermo di Andrea)

Mylène St-Sauveur

© Julie Perreault

CINÉMA Columbarium de Steve Kerr / Fondi ’91 de Dev Khanna / Sur le rythme de Charles-Olivier Michaud / 5150, rue des Ormes d’Éric Tessier / Voleurs de chevaux de Micha Wald / Maurice Richard de Charles Binamé / Familia de Louise Archambault TÉLÉVISION Il était une fois dans le trouble de Jean-François Bélanger / Tactik de Vincent Bolduc et Alex Veilleux / Les Jeunes Loups de Réjean Tremblay / Toute la vérité d’Annie Piérard et Bernard Dansereau / Destinées de Michelle Allen / Les Parent  de Jacques Davidts / Les Invincibles de François Létourneau et Jean-François Rivard / Nos Étés d’Anne Boyer et Michel d’Astous / Le Négociateur de Danielle Dansereau / Rumeurs d’Isabelle Langlois

Marie-Hélène Thibault

© Julie Perreault

THÉÂTRE Tu te souviendras de moi de François Archambault (m.e.s. Fernand Rainville, La Manufacture) / Cambriolages de François Archambault et Marie-Hélène Thibault (m.e.s. Stéphane Bellavance, Théâtre des Cascades) / Amour/Argent de Dennis Kelly (m.e.s. Geoffrey Gaquère, La Manufacture) / Pervers de Catherine Léger (m.e.s. Philippe Lambert, La Manufacture) / Emovere de Pascal Chevarie (m.e.s. Éric Jean, Théâtre de Quat'Sous) / Coma Unplugged de Pierre-Michel Tremblay (m.e.s. Denis Bernard, Théâtre de la Manufacture) / Les États-Unis vus par... de F. Archambault, M.M. Bouchard, J. Dubé, C. Léger, P.Y. Lemieux, R. Séguin (m.e.s. Luce Pelletier, Théâtre de l'Opsis) / Le Soir de la dernière de Isabelle Doré (m.e.s. Marc Grégoire, Duceppe) / La Nostalgie du paradis de François Archambault (m.e.s. Jean-Stéphane Roy, Théâtre d'Aujourd'hui) / La Seconde Surprise de l'amour de Marivaux (m.e.s. Alice Ronfard, Espace GO)/ Marie Stuart de Schiller (m.e.s. Alice Ronfard, Théâtre Denise-Pelletier et CNA) / La Preuve de D. Auburn traduit par Benoît Girard (m.e.s. Monique Duceppe, Duceppe) CINÉMA Gerontophilia de Bruce LaBruce / Roche, papier, ciseaux de Yan Lanouette Turgeon / Aller retour de Yan Lanouette Turgeon TÉLÉVISION Toi et moi malgré tout de Margaret McBrearty / Le Gentleman d'Anne Boyer et Michel D'Astous / Providence de Chantal Cadieux / Aveux, réal. Claude Desrosiers / Catherine de Stephan Dubé et François Léger / Les Chroniques d’une mère indigne, réal. Myriam Bouchard / 15 secondes, réal. Claude Maher AU TNM L'Histoire du Roi Lear de Shakespeare (m.e.s. Denis Marleau, UBU) / Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand (m.e.s. Alice Ronfard)

Frédérick Bouffard

© Maude Chauvin

Frédérick Bouffard interprétera le rôle de Fritz Pfeffer en tournée au Québec THÉÂTRE L'Hiver dedans, texte et m.e.s. Maryse Lapierre (Théâtre de Passage) / Tom à la ferme de Michel Marc Bouchard (m.e.s. Marie Hélène Gendreau, Théâtre de la Bordée) / La Tempête de Shakespeare (m.e.s. Robert Lepage, Ex Machina) / Yukie, texte et m.e.s. Daniel Danis (Carrefour Théâtre Québec) / Kliniken de Lars Norén (m.e.s. Gill Champagne, Théâtre du Trident) / Roméo et Juliette de Shakespeare (m.e.s. Olivier Lépine, Théâtre de la Bordée) / La Reine Margot de Dumas, adaptation et m.e.s. Marie-Josée Bastien (Théâtre de la Bordée) TÉLÉVISION Nouvelle adresse de Richard Blaimert / 30 Vies de Fabienne Larouche / O'(réalisation Frédérik D'Amours) / Unité 9 de Danielle Trottier / Trauma IV de Fabienne Larouche / Mauvais Karma III d'Isabelle Langlois / Toute la vérité d'Annie Piérard et Bernard Dansereau CINÉMA Ce qu'il faut pour vivre de Benoit Pilon / La rage de l'ange de Dan Bigras / Les États-Unis d'Albert d'André Forcier AU TNM Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand (m.e.s. Serge Denoncourt, TNM/Juste pour rire)

Charles-Alexandre Dubé

© Hugo B. Lefort
Charles-Alexandre Dubé interprétera le rôle de Peter Van Pels lors de certaines représentations en tournée au Québec et lors des matinées étudiantes au TNM FORMATION Conservatoire d'art dramatique de Montréal THÉÂTRE Le Monstre, Les zurbains 15 ans (m.e.s. Monique Gosselin) / Théâtre tout court (m.e.s. Serge Mandeville, Groupe Théâtre tout court) / Solstice de Véronique Pascal (m.e.s. Christian Baril, Théâtre du 450) CINÉMA Qu’est-ce qu’on fait ici de Julie Hivon / Le vrai du faux d'Émile Gaudreault / La maison du pêcheur d'Alain Chartrand / Liverpool de Manon Briand / Starbuck de Ken Scott / Décharge de Benoit Pilon / Louis Martin de Louis Bélanger TÉLÉVISION Unité 9 de Danielle Trottier / 30 vies de Fabienne Larouche / O’ de José Fréchette / Toute la vérité d'Annie Piérard et Bernard Dansereau / 19-2 de Réal Bossé et Claude Legault

Marc Senécal

Costumes / THÉÂTRE Grande Écoute de Larry Tremblay (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre PàP) /  Damnatio memoriae de Sébastien Dodge (m.e.s Sébastien Dodge, Théâtre de la Banquette arrière) / Dîner de Cons de Francis Veber (m.e.s. Normand Chouinard, Les Projets de la Meute) / Marie Tudor de Victor Hugo (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre Denise-Pelletier) / Un Homme, deux patrons de Richard Bean (m.e.s. Normand Chouinard, Juste Pour Rire) / Ce moment-là de Deirdre Kinahan (m.e.s. Denis Bernard, La Manufacture) /Billy (les jours de hurlement) de Fabien Cloutier (m.e.s. Sylvain Bélanger, Théâtre du Grand Jour) / Province de Mathieu Gosselin (m.e.s. Benoît Vermeulen, Théâtre de la Banquette Arrière) / Pi… ?! de Christian Bégin (m.e.s. Marie Charlebois, Les Éternels pigistes) / Autobahn de Neil Labute (m.e.s. Martin Faucher, Théâtre de la Banquette arrière) / À présent de Catherine-Anne Toupin (m.e.s. Frédéric Blanchette, Théâtre de la Manufacture) / Toc Toc de Laurent Baffie (m.e.s. Carl Béchard, Juste pour rire) / La Fête sauvage de Mathieu Gosselin (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre de la Banquette arrière) / Betty à la plage de Christopher Durang (m.e.s. Patrice Dubois, Théâtre de la Banquette arrière) / Cheech de François Létourneau (m.e.s. Frédéric Blanchette, Théâtre de la Manufacture) / Mille-Feuilles de Pierre-Michel Tremblay (m.e.s. Martin Faucher,Théâtre d’Aujourd’hui) / Pied de poule de Marc Drouin (m.e.s. Serge Denoncourt, Zone 3) / Unity (1918) de Kevin Kerr (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre PàP) / Les Oiseaux de proie de John Logan (m.e.s. Claude Poissant, Compagnie Jean Duceppe) OPÉRA Die Fledermaus de Johann Strauss fils (m.e.s. Marie-Nathalie Lacoursière, Atelier d'Opéra de l'Université de Montréal) / Don Giovanni de Mozart (m.e.s. René Richard Cyr, Opéra de Montréal) / Orphée aux enfers et Les Contes d’Hoffmannd’Offenbach (mises en scène Colette Boky, Atelier d’opéra de l’UQÀM) AU TNM L'Histoire du roi Lear de William Shakespeare (m.e.s. Denis Marleau) / Le Dieu du carnage de Yasmina Reza (m.e.s. Lorraine Pintal) / Et Vian! Dans la gueule de Boris Vian (m.e.s. Carl Béchard) / Huis clos de Jean-Paul Sartre (m.e.s. Lorraine Pintal) / La Charge de l'orignal épormyable de Claude Gauvreau (m.e.s. Lorraine Pintal) / L'Imprésario de Smyrne de Goldoni et Le Malade imaginaire de Molière (m.e.s. Carl Béchard) /Wozzeck de Georg Büchner et Une adoration de Nancy Huston (m.e.s. Lorraine Pintal) / La Fausse Suivante de Marivaux (m.e.s. Claude Poissant)

Turbine Studio

Co-conception et réalisation des projections vidéo À l'œuvre depuis 2000, Mathieu St-Arnaud s'est bâti une solide réputation dans le domaine de la conception de projection vidéo. Que ce soit au Québec ou ailleurs dans le monde, l'expertise qu'il continue de développer est devenue en quelque sorte une marque de commerce et une garantie de qualité en matière de conception et de production visuelle. C'est après avoir participé à plus d'une centaine de projets qu'il fonde l'atelier de création TURBINE en 2009. TURBINE est avant tout un regroupement d'artisans dévoués à métamorphoser d'innombrables évènements : du Cirque du Soleil en passant par Justin Timberlake, Nickelback, Simple Plan, The Killers, Linkin Park et Céline Dion entre autres. À la télévision, on peut admirer certaines de ses réalisations lors d’émissions telles que La Voix, Star Académie, l'Adisq, les Juno Awards, les Much Music Video Awards, le Grand Rire de Québec, les Galas Juste Pour rire, We Day, les Jeux panaméricains 2011 et tout récemment, X-Factor avec Bridgit Mendler. En mars 2013, TURBINE a eu l'honneur d'inaugurer le nouveau Planétarium de Montréal avec « Continuum », un film pour dôme conçu en collaboration avec Michel Lemieux et Victor Pilon, avec qui TURBINE est également associé pour la pièce « Icare » présentée au TNM en janvier 2014. Depuis juin 2013, TURBINE collabore régulièrement avec Cosmo AV (France) pour la création et la production de contenu de projection architecturale à grand déploiement. Enfin, TURBINE est un lieu de rencontre entre la création et la technique. Que ce soit sur une scène, à la télévision ou même dans la rue, TURBINE transforme habilement les lieux en des paysages renouvelés et fait vivre aux spectateurs des expériences vidéo-scéniques uniques et inattendues.

Erwann Bernard

© Daniel Parent

Éclairages / Collaborateur à la conception d’éclairage et éclairagiste de tournée pour plusieurs metteurs en scène et compagnies de théâtre et de danse THÉÂTRE Mommy et Chante avec moi d'Olivier Choinière (L'ACTIVITÉ) / Contre le temps de Geneviève Billette (m.e.s. René RIchard Cyr, Théâtre d'Aujourd'hui)  / Silence Radio  de la Banquette arrière (m.e.s. Geoffrey Gaquerre, Théâtre de la Banquette arrière) AVEC CLAUDE POISSANT Tom à la ferme de Michel Marc Bouchard (Théâtre d'Aujourd'hui) / Dragonfly of Chicoutimi de Larry Tremblay (Théâtre PàP) / Rouge Gueule d'Étienne Lepage  (Théâtre PàP) VARIÉTÉ Le Blues d'la métropole ( m.e.s Serge Denoncourt ) / 12 Hommes rapaillés ( m.e.s. Marc Béland ) DANSE Trois Territoires quotidiens d’Estelle Clareton et Harold Rhéaume (Création Caféine) EXPOSITIONS Musée National de Singapore / Musée de l’automobile de Turin PRIX Prix de la relève Olivier Reichenbach du TNM (2011) / Prix des abonnés de la Carte Première pour les éclairages de la pièce Le Nid AU TNM L'Opéra de quat'sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill (m.e.s. Robert Bellefeuille) / Rhinocéros d'Eugène Ionesco (m.e.s. Jean-Guy Legault)

Colin Gagné

Conception des effets sonores / Colin Gagné œuvre dans le domaine de la conception sonore, la composition et la sonorisation depuis un bon moment. Après un diplôme en composition électroacoustique à l’Université de Montréal, il travaille entre autres avec Akousma, la SMCQ, Mutek et le Cirque Éloize (Rain, ID, Cirkopolis), et enseigne les technologies musicales au Cégep de Saint-Laurent. Récemment, il assume la réalisation de l’album Dehors, de MEB, travaille sur les arrangements musicaux et la conception sonore des créations des 7 doigts de la main, dont Le Murmure du coquelicot, Intersection, l’ouverture des Jeux olympiques de Sochi en 2014 et Cuisine et Confession, où il signe une partie la musique. Il assume aussi la conception sonore du Voyage d’hiver (Nord Nord Est) et de Reset (Throw2Catch), tout en créant des musiques électroniques sous le nom inocl (inocl.bandcamp.com).

Jorane

Musique C’est à l’âge de 24 ans que Jorane entreprend sa carrière professionnelle musicale. Artiste en constant mouvement, elle se distingue dans le paysage musical d'ici et d'ailleurs. Elle privilégie le violoncelle lors de ses années d'étude, bien qu'elle ait appris le piano et la guitare. Son instinct de constante recherche la pousse à expérimenter de nombreux instruments pour se rapprocher de l’univers musical qu’elle souhaite partager. Avec des milliers de spectacles à travers le monde et plusieurs collaborations artistiques aussi riches que variées à son actif, elle se distingue par une musique touchant autant à la plénitude qu’à l’explosion. De 16mm à Vers à soi. De Fragile à Vent Fou. Jorane a été nommée à plusieurs reprises au Gala de l’ADISQ, autant comme interprète féminine de l’année, comme artiste québécois de l’année s’étant le plus illustré hors Québec, pour l’album ou le spectacle de l'année - Interprétation autres langues, etc. Ses albums ont battu des records de variétés de catégorie (vraiment inclassable!) En collaboration avec Daniel Roby, elle a également produit et réalisé la trame sonore du film Louis Cyr : l’homme le plus fort du monde et travaille actuellement sur la trame sonore de La Guerre des Tuques 3D avec Éloi Painchaud.

Danièle Lévesque

Scénographie / Directrice du programme de scénographie à l’École nationale de théâtre du Canada de 2002 à 2014. Finaliste pour le Prix Siminovitch de théâtre en 2003 et 2006. THÉÂTRE Plus de 80 conceptions de décor dont Malina de Ingeborg Bachmann (m.e.s. Brigitte Haentjens, Sibyllines) / Quartett d’Heiner Müller (m.e.s. Brigitte Haentjens, Espace GO) / Les Bonnes de Jean Genet (m.e.s. René Richard Cyr, Espace GO) EXPOSITION Femmes, corps et âmes (D. Lévesque, A. Ronfard et A. Hauenschild; Printemps québécois à Paris, Musée de la civilisation) OPÉRA Cosi fan tutte de Mozart (m.e.s. Alice Ronfard, Opéra de Montréal) PRIX Masque de la meilleure scénographie pour Quartett / Gascon-Roux de la meilleure scénographie pour Ines Pérée et Inat Tendu ainsi que Dom Juan au TNM / Prix d’excellence de l’Association des musées canadiens pour l’exposition Femmes, corps et âmes. AU TNM Don Juan de Molière, Une adoration de Nancy Huston, L’Asile de la pureté de Claude Gauvreau, L’Hiver de force de Réjean Ducharme, Les oranges sont vertes de Claude Gauvreau, Jeanne Dark de Bertolt Brecht, Ines Pérée et Inat Tendu de Réjean Ducharme, Les Beaux Dimanches de Marcel Dubé, HA ha !… de Réjean Ducharme, mises en scène de Lorraine Pintal / Dom Juan de Molière (m.e.s. Martine Beaulne) / Les Troyennes d’Euripide (m.e.s. Alice Ronfard) / Bonjour là, bonjour de Michel Tremblay (m.e.s. René Richard Cyr) / La Médée d’Euripide de Marie Cardinal (m.e.s. Jean-Pierre Ronfard)

Jacques-Lee Pelletier

Maquillage / Concepteur de maquillages depuis plus de 30 ans THÉÂTRE Scaramouche d’après Rafael Sabatini (m.e.s. Jean Leclerc, Théâtre Denise-Pelletier) / La Promesse de l’aube de Romain Gary (adaptation et m.e.s. André Melançon, Espace GO) / Histoire de Marie de Georges Brassaï (m.e.s. Jean-Marie Papapietro, Théâtre de Fortune) / Britannicus de Jean Racine (m.e.s. Martin Faucher, Théâtre Denise- Pelletier) / Gertrude (Le Cri) de Howard Barker (m.e.s. Serge Denoncourt, Espace GO) / La Ménagerie de verre de Tennessee Williams (m.e.s. Françoise Faucher, Compagnie Jean Duceppe) / Madame Louis 14, texte et m.e.s. Lorraine Pintal (La Rallonge) OPÉRA Le Vampire et la nymphomane de Claude Gauvreau (m.e.s. Lorraine Pintal, Chants Libres) / L’Enfant des glaces de Pauline Vaillancourt (m.e.s. Z. Settel et P. Vaillancourt, Chants Libres) / Les Noces de Figaro de Mozart (m.e.s. Benoit Brière, faculté de musique de  l’Université de Montréal) / Starmania symphonique de Luc Plamondon et Michel Berger (m.e.s. Robert Marien, Opéra de Montréal) DANSE Body Remix / Les Variations Goldberg et L’Après-midi d’un faune de Marie Chouinard CAMPAGNE PUBLICITAIRE Bell Canada (Monsieur B) / Opéra de Montréal (2007–2008, 2008-2009) / Théâtre du Nouveau Monde (2007-2008, 2008-2009, 2009-2010) AU TNM Le Dieu du carnage de Yasmina Reza (m.e.s. Lorraine Pintal) / La Charge de l'orignal épormyable de Claude Gauvreau (m.e.s. Lorraine Pintal) / La Petite Pièce en haut de l’escalier de Carole Fréchette(m.e.s. Lorraine Pintal) / Ubu roi d’Alfred Jarry (m.e.s. Normand Chouinard) / Don Juan de Molière (m.e.s. Lorraine Pintal) / Hosanna de Michel Tremblay (m.e.s. Serge Denoncourt) / Le Malade imaginaire de Molière (m.e.s. Carl Béchard) / Une adoration de Nancy Huston (adaptation et m.e.s. Lorraine Pintal) / L’Asile de la pureté de Claude Gauvreau (m.e.s. Lorraine Pintal) / L’Échange de Paul Claudel (m.e.s. Martin Faucher)

Bethzaïda Thomas

© Julie_Perreault

Assistance à la mise en scène et régie / NEW YORK CITY OPERA Plusieurs collaborations dont Cendrillon de Jules Massenet (m.e.s. Renaud Doucet) OPERA DE MONTRÉAL Porgy and Bess (m.e.s. Lemuel Wade) / Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart (m.e.s. René Richard Cyr) / Il Tabarro / Suor Angelica de Giacomo Puccini (m.e.s. Alain Gauthier) / Gianni Schicchi de Giacomo Puccini (m.e.s. Alain Gauthier) / I pagliacci de Rugerro Leoncavallo (m.e.s. Alain Gauthier) / La Traviata de Giuseppe Verdi (m.e.s. Jacques Leblanc) / Agrippina de Georg Friedrich Haendel (m.e.s. Jacques Leblanc) / Turandot de Giacomo Puccini (m.e.s. Renaud  Doucet) / Thaïs de Jules Massenet (m.e.s. Renaud Doucet) / Le Nozze di Figaro de Mozart (m.e.s. Bernard Uzan) AU RIDEAU VERT Madame Louis 14, (m.e.s. Lorraine Pintal) AU TNM Le murmure du coquelicot, (m.e.s. Shana Carroll et Sebastien Soldevilla, Les 7 doigts de la main) / L'Imposture d'Evelyne de la Chenelière (m.e.s. Alice Ronfard)
 AVEC LORRAINE PINTAL  Albertine, en cinq temps de Michel Tremblay (TNM/Trident) / Le Dieu du Carnage de Yasmina Reza / Huis clos de Jean-Paul Sartre / La Charge de l'orignal épormyable de Claude Gauvreau / La Petite Pièce en haut de l'escalier de Carole Fréchette / Don Juan de Molière /Wozzeck d’après Georg Büchner / Antigone de Sophocle