Tartuffe

Texte MOLIÈRE
mise en scène DENIS MARLEAU
en collaboration avec UBU compagnie de création

Distribution Carl Béchard, Benoît Brière, Anne-Marie Cadieux, Violette Chauveau, Nicolas Dionne-Simard, Annie Éthier, Maxime Genois, Rachel Graton, Denis Lavalou, Bruno Marcil, Monique Miller, Jérôme Minière, Emmanuel Schwartz

Durée du spectacle
2 h 35 incluant un entracte

Une présentation

Les échos

À hurler de plaisir ! Vif, drôle, pertinent, du bonheur pur ! Distribution brillante, allumée ! Une pièce à voir absolument ! – Marie-Christine Trottier, La Mélodie de bonne heure, Ici Musique

Lire la suite

L’art de transformer la foi en crédulité.

À la suite du succès international des Femmes savantes transposées dans les années cinquante, Denis Marleau et Stéphanie Jasmin poursuivent leur cycle Molière avec un Tartuffe en pleine Révolution tranquille. Alors que le Québec traditionnel s’effondre et que la religion catholique, dans la foulée du concile Vatican II, abandonne l’orgue pour la guitare, les jeunes ne sont pas dupes des nouveaux habits de l’Église, alors que les parents ne savent plus à quel saint se vouer.

C’est bien le problème d’Orgon, homme respecté et père de famille exemplaire. Comme solution, il a décidé de se doter d’un guide spirituel: il a choisi un miséreux rencontré à l’église et l’a installé chez lui au grand dam du reste de la famille, à l’exception de sa vieille mère. Évidemment, Tartuffe a tôt fait de transformer la maison d’Orgon en succursale de la sacristie. Mais ce Tartuffe qui fait la leçon à tout le monde, méprisant tout bien matériel et se scandalisant du moindre décolleté, que cherche-t-il au juste ?

Avec Benoît Brière en Orgon et Emmanuel Schwartz en Tartuffe, Denis Marleau et Stéphanie Jasmin ont trouvé un tandem du tonnerre, auquel se joint Anne-Marie Cadieux en Elmire, la séduisante épouse par qui la catastrophe risque bien d’arriver…

Molière

Molière, né Jean-Baptiste Poquelin en 1622, est fils de bourgeois, son père étant un marchand tapissier qui achète en 1631 un office de tapissier ordinaire du roi et devient prospère. La vie à la cour lui est donc familière sous plusieurs rapports. Son sens de l’observation et sa capacité à répondre aux désirs du roi dont il connaît bien les goûts pour les divertissements seront gages de ses succès.

Le XVIIe siècle est un siècle de contrastes non seulement à cause du clivage ahurissant entre les riches et les pauvres, mais aussi parce que se côtoient (s’opposent), au sein même de la classe dirigeante, deux clans : la « vieille cour » autour de la reine mère, Anne d’Autriche, qui regroupe les dévots et cherche continuellement querelle à la « jeune cour » autour de l’épouse de Monsieur (frère du roi), Henriette d’Angleterre, qui trouve de son côté les libertins et autres partisans des fêtes et des plaisirs… dont Louis XIV lui-même, du moins jusqu’à un certain âge. Molière doit louvoyer car, voulant plaire à la seconde, dont il partage les idées, il doit aussi ménager la première, fort influente et qui peut à tout moment intervenir pour le faire taire. L’affaire Tartuffe en témoigne.

Molière est parfaitement de son siècle, plein de contradictions ! Il a beaucoup souhaité être pensionné du roi – la réussite d’une carrière en dépend mais comporte aussi des obligations – en même temps qu’il voudrait bien pouvoir, à sa guise, « attaquer par des peintures ridicules les vices » de ses contemporains qu’ils soient bourgeois ou nobles. Il se moquera donc tantôt des bourgeois, en ridicules cocus qui font rire tout le monde, tantôt des marquis prétentieux…  jusqu’à ce que le roi invite Tartuffe à Versailles au soir du 12 mai 1664. Le scandale éclate alors et Molière, qui semble avoir dépassé les bornes en traitant d’hypocrite un dévot, verra sa pièce interdite jusqu’en 1669.

Louise Vigeant, texte tiré de L’Emporte-pièces 2

Denis Marleau

© Stephanie_Jasmin
TÊTE CHERCHEUSE

La rigueur de sa vision, la précision de son travail formel, l’intelligence de son regard sur les textes font de Denis Marleau l’un des créateurs majeurs de notre scène théâtrale. De José Pliya à Maurice Maeterlinck, en passant par Frank Wedekind (Lulu, au TNM), ce metteur en scène, scénographe et adaptateur creuse une démarche artistique à la fois exigeante et personnelle. Au fil d’une quarantaine de spectacles, il a remporté de nombreux prix et distinctions. Cofondateur et directeur artistique de la compagnie UBU, il a aussi été directeur artistique du Théâtre français au Centre national des arts à Ottawa de 2000 à 2007, année où il monte pour la première fois un Shakespeare, Othello. Un des grands ambassadeurs du théâtre québécois à l’étranger, il est un habitué des scènes européennes. Le Festival d’Avignon l’a invité à six reprises, lui offrant même, en 1997, la Cour d’honneur du Palais des Papes (Nathan le Sage). Au printemps 2011, il est devenu le premier metteur en scène québécois à diriger une pièce, Agamemnon de Sénèque, à la vénérable institution de la Comédie-Française.

Depuis 2002, Denis Marleau partage la direction de la compagnie avec Stéphanie Jasmin. Formée notamment à l’École du Louvre, cette historienne de l’art et diplômée en film production y collabore en tant que conseillère d ramaturgique et artistique, a insi que conceptrice de la vidéo. Travaillant en étroite symbiose, les deux artistes ont signé ensemble la mise en scène d’un opéra (Le Château de Barbe-Bleue, en 2007) au Grand Théâtre de Genève et Jackie d’Elfriede Jelinek. À l’été 2011, ils ont également conçu les projections audiovisuelles qui animaient une trentaine de mannequins dans la grande exposition La Planète mode de Jean-Paul Gaultier au Musée des beaux-arts de Montréal. Ils mettaient ainsi à profit une étonnante expertise technologique, développée notamment dans Les Aveugles et Une fête pour Boris. Fortement nourrie par les arts visuels, leur démarche déborde des limites du théâtre.

par Marie Labrecque

Carl Béchard

© Julie Perreault

THÉÂTRE Interprétation Les Diablogues de Roland Dubillard (m.e.s. Denis Marleau / Théâtre du Rideau Vert) / Monsieur Chasse ! de Feydeau (m.e.s. Denise Filiatrault, Théâtre du Rideau Vert) / Treize à table de Marc-Gilbert Sauvajon (m.e.s. Alain Zouvi, Théâtre du Rideau Vert) / Le Problème avec moi de Larry Tremblay (m.e.s. Francine Alepin, Mime Omnibus) / Les Exilés de la lumière de Lise Vaillancourt (m.e.s. Geoffrey Gaquère, Le Théâtre du Gant Rouge) / Cabaret des mots mise en scène et montage des textes Paul Buissonneau (Espace GO) /  La Trappe (m.e.s. Jean Asselin, Théâtre du Rideau Vert) / Le Misanthrope de Molière (m.e.s. Françoise Faucher, Théâtre Denise-Pelletier)  Mise en scène Toc toc (Production Juste pour Rire) / Au-delà du rire (Théâtre du Rideau Vert)/ L’Emmerdeur (Les Productions Juste pour Rire) AVEC UBU ET DENIS MARLEAU Oulipo Show (Espace GO) / Lulu de Frank Wedekind (créé au TNM) / Merz Variétés de Schwitters (Centre Pompidou, Paris) / Woyzeck de Georg Büchner (École nationale de théâtre du Canada) / La trahison orale de Mauricio Kagel (MACM) / Luna Park, textes de Khlebnikov, Blok, Maïakovski, Kroutchonykh (MACM) / Les Ubs d’après Alfred Jarry (FTA, CNA) CINÉMA L’Odyssée d’Alice Tremblay, réalisation Denise Filiatrault / La conciergerie des monstres, réalisation Michel Poulette TÉLÉVISION Virginie de Fabienne Larouche / La Grande Bataille II de Pascal Blanchet, Louis-Philippe Morin et Martin Doyon / Belle-Baie de Renée Blanchar et Brigitte d’Amours / L’Auberge du chien noir  de Sylvie Lussier et Pierre Poirier AU TNM Interprétation Les femmes savantes de Molière (m.e.s. Denis Marleau, UBU) / Le Dindon de Feydeau (m.e.s. Normand Chouianrd) /  L’Asile de la pureté de Claude Gauvreau (m.e.s. Lorraine Pintal) / Lulu de Frank Wedekind (m.e.s. Denis Marleau) Mise en scène  Et Vian! Dans la gueule (collage et texte) /  L’Imprésario de Smyrne de Carlo Goldoni (traduction de Marco Micone) / Le Malade imaginaire de Molière

Benoît Brière

© Michel Pilon
Directeur artistique de la saison estivale du Vieux Terrebonne depuis 2007 THÉÂTRE Au Théâtre du Vieux Terrebonne : Le Combat des chefs de Marcia Kash, Douglas E. Hughes (m.e.s. René Richard Cyr) / La Puce à l’oreille de Feydeau (m.e.s. Alain Zouvi) / La Cage aux folles de Jean Poiret (m.e.s. Normand Chouinard / Oscar de Claude Magnier (m.e.s Alain Zouvi ) /Le boss est mort, texte de Yvon Deschamps (m.e.s Dominic Champagne, Théâtre de Quat’Sous) / Une partie avec l’empereur (texte et m.e.s. Stéphane Brulotte, Compagnie Jean Duceppe / de Serge Boucher (m.e.s. René Richard Cyr, Compagnie Jean Duceppe) / Bousille et les justes de Gratien Gélinas (Théâtre du Rideau Vert) / Le Bourgeois gentilhomme de Molière (m.e.s Denise Filiatrault, Festival Juste pour rire) / Nez à nez ou duel de naïfs ( texte et m.e.s. Benoit Brière et Stéphane Jacques, Théâtre de Quat’Sous) / Petit Monstre de Jasmine Dubé (m.e.s Claude Poissant, Théâtre Bouches Décousues) MISE EN SCÈNE Le Bourgeois gentilhomme de Molière (TNM) / Don Giovanni (Atelier opéra de L'UdeM) / Silence en coulisse de Michael Frayn (Théâtre du Vieux Terrebonne) CINÉMA Le sens du l’humour d’Émilie Gaudreault / Voyez comme il danse de Claude Miller / André Mathieu, le film de Luc Dionne / L’Âge des ténèbres de Denis Arcand / La Grande Séduction de Jean-François Pouliot / Un homme et son péché de Charles Binamé / Joyeux Calvaire de Denys Arcand / Louis 19 de Michel Poulette TÉLÉVISION Madame Lebrun / 30 vies de Fabienne Larouche / Musée Éden de Gilles Desjardins / Le Négociateur III de Danielle Dansereau / Juliette Pomerleau d’Yves Beauchemin  / Cher Olivier d’André Melançon / Marguerite Volant Jacques Jacob et Monique H. Messier / La P’tite Vie de Claude Meunier PUBLICITÉ Publicité Bell_ plus de 140 personnages PRIX Don Juan, Prix Gascon-Roux du meilleur rôle masculin AU TNM En attendant Godot de Samuel Beckett (m.e.s François Girard, 2016) / Don Juan de Molière (m.e.s Lorraine Pintal, 2006) / Hosanna de Michel Tremblay (m.e.s Serge Denoncourt, 2006) / L’Hôtel du libre-échange de Feydeau (m.e.s. Normand Chouinard, 2004) / Le Barbier de Séville (m.e.s. René Richard Cyr, 1999) / La Mégère apprivoisée de Shakespeare (m.e.s. Martine Beaulne, 1995) / La Locandiera de Goldoni (m.e.s. Martine Beaulne, 1993) / Le Misanthrope de Molière (m.e.s. Olivier Reichenbach, 1991)

Anne-Marie Cadieux

© Julie Perreault
THÉÂTRE Lumières, lumières, lumières d’Evelyne de la Chenelière, à partir de Vers le phare de Virginia Woolf (m.e.s. Denis Marleau, Espace GO) / Molly Bloom de James Joyce (m.e.s. Brigitte Haentjens, Productions Sibyllines) / L’Homme atlantique (et la maladie de la mort) de Marguerite Duras (m.e.s. Christian Lapointe, Théâtre Péril) / Douleur exquise de Sophie Calle (m.e.s. Brigitte Haentjens, Productions Sibyllines) / Sextett de Rémi de Vos (m.e.s. Éric Vigner / Théâtre de Lorient (France) et Espace GO) / Gertrude (le cri) d’Howard Barker (m.e.s. Serge Denoncourt, Espace GO) / Mademoiselle Julie de Strinberg (m.e.s. Brigitte Haentjens, Espace GO) / Malina de Ingeborg Bachmann (m.e.s. Brigitte Haentjens, Productions Sibyllines) / Électre de Sophocle (m.e.s. Brigitte Haentjens / Espace GO) / Quartett de Heiner Muller (m.e.s. Brigitte Haentjens / Espace GO) / Les Sept branches de la rivière Ota (m.e.s. Robert Lepage, Ex Machina) / La Tempête + Coriolan + Macbeth de Shakespeare (m.e.s. Robert Lepage, Ex Machina) / Soirée-bénéfice pour ceux qui ne seront pas là en l'an 2000 de Michel Marc Bouchard (m.e.s. Brigitte Haentjens / CNA) / Les Bonnes de Jean Genet (m.e.s. André Brassard, CNA) / Les Belles-sœurs de Michel Tremblay (m.e.s. André Brassard, CNA) CINÉMA Endorphine d’André Turpin / Three Night Stand de Pat Kiely / 2 temps, 3 mouvements de Christophe Cousin / The Trotsky de Jacob Tierney / Toi de François Delisle / Maman Last Call de François Bouvier / Le bonheur c’est une chanson triste de François Delisle / La face cachée de la lune de Robert Lepage / Comment ma mère accoucha de moi durant sa ménopause de Sébastien Rose / Séraphin, Un homme et son péché de Charles Binamé / Nô de Robert Lepage / Le Cœur au poing de Charles Binamé / Le Confessionnal de Robert Lepage TÉLÉVISION Yamaska  / Les bobos / 30 vies / Miss Météo I et II (télésérie) / Rumeurs IV- V / Miss Météo (téléfilm) / Cover Girl / Les Bougon – C’est aussi ça la vie / Simonne et Chartrand II PRIX Récipiendaire d’un doctorat honorifique - Université d’Ottawa, 2013 / Prix Gascon-Roux Meilleure interprète féminine : Ha ! Ha !  (2011-2012) + Le dieu du carnage (2010-2011) + La Dame aux camélias (2006-2007) + Marie Stuart (1999-2000)  Prix Gémeaux 2006 - Meilleure interprétation rôle de soutien féminin : comédie - Cover Girl / Prix Jutra 1999 - Meilleure actrice de soutien - Le Cœur au poing / Prix Luce-Guilbeault - Révélation de l'année - 14e rendez-vous du cinéma québécois - Le Confessionnal Au TNM HA ha !... de Réjean Ducharme (m.e.s: Dominic Champagne, 2011) / Le dieu du carnage de Yasmina Reza (m.e.s. Lorraine Pintal, 2010 / La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas, fils/ (m.e.s. Robert Bellefeuille, 2006) / L’hiver de force de Réjean Ducharme (m.e.s. Lorraine Pintal, 2001) / Marie Stuart de Dacia Maraini (m.e.s. Brigitte Haentjens, 1999) / Combat de nègres et de chiens de Bernard-Marie Koltès (m.e.s. Brigitte Haentjens, 1997)  

Violette Chauveau

© Julie Artacho
THÉÂTRE Warda de Sébastien Harrisson (m.e.s. Michaël Delaunoy, Les Deux Mondes et le Rideau de Bruxelles) / Avant la retraite de Thomas Bernhard (m.e.s. Catherine Vidal, Le groupe de la Veillée) / PIG  de Simon Boulerice (m.e.s. Gaétan Paré, Espace GO) / Small Talk de Carole Fréchette (m.e.s. Vincent Goethals, Théâtre du Peuple) / Une vie pour deux d’Evelyne de la Chenelière (m.e.s. Alice Ronfard, Espace GO) / Médée d’Euripide, traduction F. Dupont (m.e.s Caroline Binet, Théâtre Denise-Pelletier) / Comment j' ai appris à conduire de Paula Vogel (m.e.s. Luce Pelletier, Théâtre de l'Opsis) / Bacchanale d’Olivier Kemeid (m.e.s. Frédéric Dubois, Théâtre d’Aujourd’hui) / Le Traitement de Martin Crimp (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre PÀP)  / 5 heures du matin, texte et m.e.s. Paula de Vasconcelos (Théâtre Pigeons Int’l) / Délicate balance d’Edward Albee (m.e.s. Daniel Roussel, Compagnie Jean-Duceppe) / Passé antérieur de Michel Tremblay (m.e.s. André Brassard, Compagnie Jean-Duceppe) / Le Goûteur de Geneviève Billette (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre PÀP) /  Cabaret des mots de Jean Tardieu (m.e.s. Paul Buissonneau, Espace GO) / Durocher le milliardaire, texte et m.e.s. Robert Gravel (Nouveau Théâtre Expérimental) / Thérèse, Tom et Simon, texte et m.e.s. Robert Gravel (Espace Libre) / La Leçon d’Eugène Ionesco (m.e.s. Daniel Roussel, Théâtre du Rideau Vert) /  La ménagerie de verre de Tennesse Williams (m.e.s. Marcel Delval, Théâtre Varia) / Les Mains d’Edwige au moment de la naissance de Wajdi Mouawad (m.e.s. André Brassard, Théâtre d’Aujourd’hui) CINÉMA La Chasse au collet, réalisation Steve Kerr / Enragées (Rabid Dogs), réalisation Éric Hannezo / Miraculum, réalisation Podz / Laurence anyways, réalisation Xavier Dolan / Ice Cream, réalisation Jean Leclerc / Les 3 P’tits Cochons, réalisation Patrick Huard / L'âge des ténèbres, réalisation Denys Arcand / Maman Last Call, réalisation François Bouvier TÉLÉVISION Madame Lebrun, adaptation Maryse Warda / Le Berceau des anges de Jacques Savoie / Toute la vérité d'Annie Piérard et Bernard Dansereau / La Galère de Renée-Claude Brazeau  / La Galère de Renée-Claude Brazeau / 19-2 de Claude Legault et Réal Bossé / 30 Vies de Fabienne Larouche / Mirador de Daniel Thibault / Destinée de Michelle Allen / Annie et ses hommes d’Annie Piérard et Bernard Dansereau / Les Invincibles de François Létourneau et Jean-François Rivard / Au nom de la loi de Michelle Allen / Les Bougon, c'est aussi ça la vie de François Avard et Jean-François Mercier AU TNM Le roi se meurt d’Eugène Ionesco (m.e.s. Frédéric Dubois) / Le Dindon de Feydeau (m.e.s. Normand Chouinard) / La Belle et la Bête, texte et création de Pierre Yves Lemieux (m.e.s Michel Lemieux et Victor Pilon) / Le Mariage de Figaro de Beaumarchais (m.e.s. de Normand Chouinard) / L'Imposture d'Evelyne de la Chenelière (m.e.s. Alice Ronfard)  / L’Hôtel du libre-échange de Feydeau (m.e.s. Normand Chouinard) / Le Procès de Kafka (m.e.s. François Girard)/ La Serva amorosa de Carlo Goldoni (m.e.s. Daniel Roussel) / Georges Dandin de Molière (m.e.s. Marcel Delval)

Nicolas Dionne-Simard

© Annie Éthier
FORMATION Conservatoire d’art dramatique de Montréal THÉÂTRE Je tremble 1 et 2 de Joël Pommerat (m.e.s. Catherine Vidal, Conservatoire d'art dramatique de Montréal) / L'amour Molière d'après l'oeuvre de Molière (m.e.s. Carl Béchard, Conservatoire d'art dramatique de Montréal) / Les Feluettes de Michel-Marc Bouchard (m.e.s. Olivier Sanquer, Théâtre Nacéo, Paris) / Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès (m.e.s. Denis Marleau, Conservatoire d'art dramatique de Montréal) / Plein lune de miel de Nicolas Drolet (m.e.s. Olivier Berthiaume, Productions Euphorie, Théâtre de l’Isle-aux-Coudres)

Annie Éthier

© Andréanne Gauthier
FORMATION Conservatoire d’art dramatique de Montréal, 2015 THÉÂTRE Les Événements de David Greig (m.e.s. Denis Bernard, La Manufacture) / Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès (m.e.s. Denis Marleau, UBU compagnie de création)

Maxime Genois

© Monic Richard
FORMATION Conservatoire d’art dramatique de Montréal, 2015 THÉÂTRE Je tremble (1-2) de Joël Pommerat (m.e.s. Catherine Vidal, Conservatoire d'art dramatique de Montréal) / Fifi Brindacier (texte et m.e.s. Annie Ranger, Théâtre La Roulotte) / Détruire nous allons (texte et m.e.s. Philippe Boutin, chorégraphies de Dave St-Pierre, Couronne Nord) / Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès (m.e.s. Denis Marleau, CADM)

Rachel Graton

© Julie Artacho
FORMATION École Nationale de Théâtre du Canada, 2010 THÉÂTRE On ne badine pas avec l’amour de Musset (m.e.s. Claude Poissant, Denise-Pelletier) / Le Prince des Jouisseurs de Gabriel Sabourin (m.e.s. Normand Chouinard, Rideau Vert) / Une Vie pour deux d’Evelyne de la Chenelière (m.e.s. Alice Ronfard, Espace GO) / Les Paroles de Daniel Keene (m.e.s. Alix Dufresne, Prospéro) / Les Contes urbains (m.e.s. Stéphane Jacques, Théâtre La Licorne) / Marie Tudor de Victor Hugo (m.e.s. Claude Poissant, Denise-Pelletier) / Descendance de Dany Boudreault et Maxime Carbonneau (m.e.s. Maxime Carbonneau, Théâtre d’Aujourd’hui) / Faire des enfants d’Éric Noël (m.e.s. Gaétan Paré, Théâtre de Quat’sous) TÉLÉVISION Boomerang, collectif d’auteurs / Karl-Max de Claude Landry / Au secours de Béatrice de Francine Tougas / Nouvelle adresse de Richard Blaimert / Trauma de Fabienne Larouche / La Galère de Renée-Claude Brazeau / Toute la vérité d'Annie Pïérard et Bernard Dansereau

Denis Lavalou

© Jean Scheim
THÉÂTRE Frères ennemis de Racine (m.e.s. Cédric Dorier, Les Célébrants) Trois (texte et m.e.s. Mani Soleymanlou, Orange Noyée) / Titus Andronicus de Shakespeare (m.e.s. Cédric Dorier, Les Célébrants) / C'est ainsi mon amour... de Fabrice Melquiot (co-m.e.s. avec Marie-Josée Gauthier, Théâtre Complice) /Moitié-Moitié de Daniel Keene (m.e.s. Kristian Frédric, Usine C, Théâtre de la Ville, Paris) / La Fête des morts (conception et m.e.s. Céline Bonnier et Nathalie Claude, Momentum) / Roche, papier, ciseaux de Daniel Keene (co-m.e.s. avec Marie-Josée Gauthier, Théâtre Complice) / Le Quatrième Round (texte et m.e.s. Philippe Ducros, Hôtel-Motel) / Œdipe-Roi de Sophocle (m.e.s. Wajdi Mouawad, Théâtre Denise-Pelletier) / Willy Protagoras enfermé dans les toilettes (texte et m.e.s. Wajdi Mouawad, Théâtre d'Aujourd'hui) / Assez ! de Beckett (m.e.s. Marcel Pomerlo, Momentum) / Pacamambo de Wajdi Mouawad (m.e.s. Serge Marois, l'Arrière Scène) / Lorenzaccio de Musset (m.e.s. Claude Poissant, Denise-Pelletier, CNA) / Les Femmes savantes de Molière (m.e.s. Daniel Roussel, Théâtre du Rideau Vert) CRÉATIONS Le Souffleur de verre (texte et m.e.s., Théâtre Complice) / Les Hivers de grâce de Henry David Thoreau (texte et m.e.s., Théâtre Complice) / Les jours fragiles d’après Philippe Besson (texte et m.e.s, Théâtre Complice) TÉLÉVISION Lance et Compte de Réjean Tremblay, Louis Caron, Jacques Jacob / Jean Duceppe de Claire Wojas PRIX Récipiendaire du prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton du Conseil des arts du Canada, 2012 AU TNM Les Femmes savantes de Molière (m.e.s. Denis Marleau) / Le Procès de Kafka (m.e.s. François Girard) / Hamlet de Shakespeare (m.e.s. Moshe Leiser et Patrice Caurier)

Bruno Marcil

© Jocelyn Michel

FORMATION Option théâtre au Collège Lionel-Groulx (1999) / Baccalauréat en philosophie à l'Université du Québec à Montréal (1994) THÉÂTRE Les Diablogues de Roland Dubillard (m.e.s. Denis Marleau, Théâtre du Rideau Vert) / Dénommé Gospodin de Philipp Löhle (m.e.s. Charles Dauphinais, Théâtre de Quat'Sous) / Contre le temps de Geneviève Billette (m.e.s René Richard Cyr, Théâtre d'Aujourd'hui) / L’Avare de Molière (m.e.s. Serge Postigo, Juste Pour Rire) / 20 000 Lieux sous les mers (adaptation et m.e.s. de Jean-Guy Legault, Théâtre Denise-Pelletier) / Othello de William Shakespeare (m.e.s. Denis Marleau, Théâtre UBU, Usine C, Centre National des Arts-Ottawa) / Les 7: conte musical (Sylvain Cossette & André Ducharme, Zone 3) / Mission séduction (m.e.s. Sophie Clément, Théâtre Beaumont St-Michel) / Vacarme...cabaret perdu (m.e.s. Dominic Champagne, Théâtre Il va s'en dire) CINÉMA C’est pas moi, je le jure de Philippe Falardeau / Duo de Richard Ciupka / Pierre de Coubertin de Guillaume Lonergan TÉLÉVISION Roxy, réal. Stéphane Lapointe et Simon Barrette / Bienvenue aux dames, réal. Frédérick D'Amour et Jean Bourbonnais  / Soltrum de Serge Denoncourt / François en série, réal. Jean-François Asselin MUSIQUE Album Pas dormir (réalisé par Philippe Brault et Francis Beaulieu, L’Usine brune inc) PRIX Grand prix CRÉA artisan 2007 Plaisirs Gastronomiques, Comédien / Prix du public Théâtre Denise-Pelletier, 1er  rôle masculin, Shakespeare 2001 AU TNM  Le Balcon de Jean Genet (m.e.s. René Richard Cyr) / Le Chant de Sainte Carmen de la main de Michel Tremblay (m.e.s. René Richard Cyr) / Les Femmes savantes de Molière (m.e.s. Denis Marleau, coprod. Château de la Drome, UBU) / L'Histoire du roi Lear de Shakespeare (m.e.s. Denis Marleau)

Monique Miller

THÉÂTRE La Corneille de Lise Vaillancourt (m.e.s. Geoffrey Gaquère, Théâtre du Rideau Vert) / Le Lion en hiver de James Goldman (m.e.s. Daniel Roussel, Duceppe) / Les Trois Soeurs d'après Anton Tchekhov « Passé et Présent » (m.e.s. L. Pelletier & D. Bernard, Théâtre de l'Opsis) / Qui a peur de Virginia Woolf? d'Edward Albee (m.e.s. Albert Millaire, Théâtre du Bois de Coulogne) / Une Folie de Sacha Guitry (m.e.s. François Tassé, Théâtre du Bois de Coulogne) / Trio de Kado Kostzer (m.e.s. Alexandre Hausvater, Place des Arts) / Le Gars de Québec de Michel Tremblay (m.e.s. Gilbert Lepage, Duceppe) / Hamlet de William Shakespeare (m.e.s. Alexandre Hausvater, Théâtre de l'Échiquier & Théâtre de Quat'Sous) / Les Voisins de Louis Saïa et Claude Meunier (m.e.s. Louis Saïa, Duceppe) / Appelez-moi Stéphane de Louis Saïa & Claude Meunier (m.e.s. Louis Saïa, Théâtre des Voyagements) / Cet Animal étrange de Gabriel Arout (m.e.s. Andrée Saint-Laurent, Théâtre populaire du Québec) / Deux Sur Une Balançoire de William Gibson (m.e.s. Louis-Georges Carrier, Duceppe) / Yerma de Federico Garcia Lorca (m.e.s. Olivier Reichenbach, Théâtre du Rideau Vert) / On Ne Badine Pas Avec L'Amour d'Alfred de Musset (m.e.s. Jean Faucher, Théâtre du Rideau Vert) / AVEC SERGE DENONCOURT Gertrude, le cri d'Howard Barker (m.e.s. Serge Denoncourt, Espace GO) / L'Habilleur de Ronald Harwood (m.e.s. Serge Denoncourt, Duceppe) / Je Suis Une Mouette (non ce n'est pas ça) d'après Anton Tchekhov (m.e.s. Serge Denoncourt, Théâtre de l'Opsis) / La Grande Maggia de Eduardo de Filippo (m.e.s. Serge Denoncourt, Duceppe) / Décadence de Steven Berkoff (m.e.s. Serge Denoncourt, Théâtre de Quat'Sous) / Vu du pont d'Arthur Miller (m.e.s. Serge Denoncourt, Duceppe) TÉLÉVISION Emma de Danielle Trottier / Montréal P.Q. de Victor-Lévy Beaulieu / Du Tac au Tac d'André Dubois / Septième Nord de Guy Dufresne / Tit-Jean Caribou, collectif d'auteur / En haut de la pente douce de Roger Lemelin / Cap aux sorciers de Guy Dufresne / Le Survenant de Germaine Guevremont TÉLÉTHÉÂTRE Avec un grand A de Janette Bertrand / Appelez-moi Stéphane de Louis-Georges Cartier / Bilan de Marcel Dubé / Un Caprice d'Alfred de Musset / Noces de Sang de Federico Garcia Lorca / Florence de Marcel Dubé CINEMA Saint-Martyr-Des-Damnés de Robin Aubert / Jésus de Montréal de Denys Arcand / Mourir à Tue-Tête d'Anne-Claire Poirier / Pour le meilleur et pour le pire de Claude Jutra / Tit-Coq de Gratien Gélinas PRIX Grande Officière de l'Ordre National du Québec / Hommage de l'Espace Go FÊTE À MONIQUE MILLER (m.e.s. Serge Denoncourt) / Officière de l'Ordre du Canada / Masque pour la meilleure interprétation féminine dans Décadence / Gémeaux pour la meilleure actrice dans le téléroman Montréal P.Q. AU TNM Albertine, en cinq temps de Michel Tremblay (m.e.s. Lorraine Pintal) / Les Manuscrits du déluge de Michel Marc Bouchard (m.e.s. Barbara Nativi) / La Cerisaie d'Anton Tchekhov (m.e.s. Serge Denoncourt) / Le Temps et la chambre de Botho-Strauss (m.e.s. Serge Denoncourt) / Andromaque de Jean Racine (m.e.s. Lorraine Pintal) / Les Infidèles d'Harold Pinter (m.e.s. Olivier Reichenbach) / AVEC JEAN-LOUIS ROUX Pygmalion de George Bernard Shaw (m.e.s. Jean-Louis Roux) / Le Pain dur de Paul Claudel (m.e.s. Jean-Louis Roux) / L'Otage de Paul Claudel (m.e.s. Jean-Louis Roux) / Le Prix d'Arthur Miller (m.e.s. Jean-Louis Roux) / La Nuit des rois de William Shakespeare (m.e.s. Jean-Louis Roux) / Anatole d'Arthur Schnitzler (m.e.s. Jean-Louis Roux) / Le Soulier de satin de Paul Claudel (m.e.s. Jean-Louis Roux) / Une nuit d'amour d'André Langevin (m.e.s. Jean-Louis Roux) / AVEC ALBERT MILLAIRE Les Traitants de Guy Dufresne (m.e.s. Albert Millaire) /  Bilan de Marcel Dubé (m.e.s. Albert Millaire) / Rhinocéros d'Eugène Ionesco (m.e.s. Albert Millaire) / AVEC JEAN GASCON Les Trois Farces de Molière (m.e.s. Jean Gascon) / L'Avare de Molière (m.e.s. Jean Gascon) / Philippe et Jonas de Irwin Shaw (m.e.s. Jean Gascon) / La Cuisine des anges d'Albert Husson (m.e.s. Jean Gascon)

Jérôme Minière

© Jean-François Lemire
Jérôme Minière  est un auteur-compositeur-interprète et artiste pluridisciplinaire originaire d'Orléans, qui vit à Montréal depuis plusieurs. Hiver 2013, Jérôme Minière monte pour la première fois sur scène au théâtre, assumant la conception sonore et un rôle dans la pièce Le Dernier Feu de Dea Loher, mise en scène par Denis Marleau (Théâtre Ubu). L’œuvre tient l’affiche plusieurs semaines à ESPACE GO et la performance de Minière est saluée par la critique. ROMAN L’enfance de l’art  (Quai n05/XYZ) PRIX 4 Félix - Félix du meilleur album électronique, auteur-compositeur de l’année, réalisation d’album

Emmanuel Schwartz

© MaudeChauvin

FORMATION Diplômé de l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx (2004) THÉÂTRE Alfred d’Emmanuel Schwartz (m.e.s. Alexia Bürger, Théâtre d’Aujourd’hui) / Deux (texte et m.e.s. Mani Soleymanlou, Orange Noyée) / Caligula (Remix) d’Albert Camus (adaptation et m.e.s. Marc Beaupré, Terre des Hommes) / Ciels (texte et m.e.s. Wajdi Mouawad, Au carré de l’hypoténuse) / Littoral (texte et m.e.s. Wajdi Mouawad, Au carré de l’hypoténuse) / L’Énéide d’après Virgile (texte et m.e.s. Olivier Kemeid, Trois Tristes Tigres) / Forêts (texte et m.e.s. Wajdi Mouawad, Abé carré cé carré) / Le Peintre des madonnes… ou la naissance d’un tableau de Michel Marc Boucher (m.e.s. Serge Denoncourt, Espace GO) ÉCRITURE DRAMATIQUE Alfred (m.e.s. Alexia Bürger, Théâtre d’Aujourd’hui) / Nathan (m.e.s. Emmanuel Schwartz, Centre National des Arts et FTA) / Chroniques (m.e.s. Emmanuel Schwartz, Théâtre La Chapelle) DANSE La Pornographie des âmes de Dave Saint-Pierre (Prod. Dave Saint-Pierre) / Le No Man’s Land Show de Dave Saint-Pierre (Espace Tangente) CINÉMA Laurence anyways de Xavier Dolan / L’Affaire Dumont de Podz / Laurentie de Mathieu Denis et Simon Lavoie / Next Floor de Denis Villeneuve TÉLÉVISION Rumeurs d’Isabelle Langlois / Kif Kif de Luc Déry et Yves Lapierre

Stéphanie Jasmin

Collaboration artistique et conception vidéo /

Martin Émond

Assistance à la mise en scène /

Marie-Christine Martel

Régie /

Marie-Claude Lefebvre

Consultante diction /

Max-Otto Fauteux

© Marilou Nadeau
Décor / Max-Otto Fauteux a été diplômé scénographe de la promotion 2010 de l’École nationale de théâtre du Canada. Il compte à son cv une majorité de conceptions visuelles dans des théâtres comme Espace Go, La licorne, Espace libre, le Centre national des arts et le Segal centre, mais on retrouve également son approche de l’espace autour d’objets musicaux ou performatifs, souvent en co-création avec d’autres artistes montréalais et canadiens. Depuis le début de sa carrière, Max-Otto collabore surtout avec des metteurs en scène qui tendent à célébrer les textes d’auteurs d’aujourd’hui. Ses conceptions scéniques font preuve d’une volonté grandissante d’allier les différentes formes de l’art contemporain aux préceptes de la scène théâtrale, et son travail prend toujours en considération le lieu et l’architecture à laquelle il se greffe.

Michèle Hamel

Costumes /

Martin Labrecque

© Mathieu Poirier
Éclairages / Conception des éclairages / THÉÂTRE Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams (dramaturgie et m.e.s. Serge Denoncourt, Espace GO) / Débris d’Ursula Rani Sarma (trad. Jean Marc Dalpé, m.e.s. Claude Desrosiers, La Manufacture)/ Intouchables Éric Toledano et Olivier Nakache, m.e.s. René Richard Cyr / Théâtre du Rideau Vert / Lumières, lumières, lumières d’Évelyne de la Chenelière (m.e.s. Denis Marleau, Espace GO) / Cinq visages pour Camille Brunelle de Guillaume Corbeil (m.e.s. Claude Poissant, PàP) / Belles-sœurs de Michel Tremblay, m.e.s. René Richard Cyr, musique Daniel Bélanger, Théâtre d’Aujourd’hui, B14) / Le Prénom de M. Delaporte et A. de la Pattelière (m.e.s. Serge Denoncourt, Juste pour rire) / Projet Andromaque d’après Racine (m.e.s. Serge Denoncourt, Espace GO) / Il Campiello de Goldoni (m.e.s. Serge Denoncourt, Théâtre de l’Opsis) / Paradis perdu, texte et m.e.s. Dominic Champagne (prod. Paradis Perdu) / Abraham Lincoln va au théâtre de Larry Tremblay (m.e.s. Claude Poissant, PàP) / Félicité d’Olivier Choinière (m.e.s. Sylvain Bélanger, La Manufacture) / La Société des loisirs de François Archambault (m.e.s. Michel Monty, La Manufacture) CIRQUE Au Cirque du Soleil : PanAm / KuriosCabinet des curiosités / The Immortal World Tour Michael Jackson / Viva Elvis / Kooza / Corteo / Au Cirque Eloize : Rain / Nomade PRIX Félix du Concepteur d’éclairages de l’année pour Mutantes (Pierre Lapointe), édition 2009 / Masque pour la conception des éclairages de Hosanna, Gala des Masques, édition 2006 / Masque ‐ Production Montréal pour Everybody’s WELLES pour tous, Gala des Masques, édition 2004 / Masque pour la conception des éclairages pour Le Peintre des Madones, Gala des Masques, édition 2004 / Masque pour la conception des éclairages pour L’Homme en lambeaux, Gala des Masques, édition 2001 / Prix du Public du Théâtre Denise‐Pelletier pour les éclairages de TitCoq, édition 2000 Au TNM Le roi se meurt d’Ionesco, (m.e.s. Frédéric Dubois, 2012-2013) / Christine, la reine-garçon de Michel Marc Bouchard (m.e.s. Serge Denoncourt, 2012-2013) / Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare (m.e.s. René Richard Cyr, 2009-2010) / L’Illiade d’après Homère (texte et m.e.s. Alexis Martin, 2007-2008) / Le Malade imaginaire de Molière (m.e.s.Carl Béchard, 2006) / Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams (m.e.s. René Richard Cyr, 2002) / La Cerisaie d’Anton Tchekhov (m.e.s. Serge Denoncourt, 1999-2000)    

Jérôme Minière

© Jean-François Lemire
Musique originale et environnement sonore / Jérôme Minière  est un auteur-compositeur-interprète et artiste pluridisciplinaire originaire d'Orléans, qui vit à Montréal depuis plusieurs.  Hiver 2013, Jérôme Minière monte pour la première fois sur scène au théâtre, assumant la conception sonore et un rôle dans la pièce Le Dernier Feu de Dea Loher, mise en scène par Denis Marleau (Théâtre Ubu). L’œuvre tient l’affiche plusieurs semaines à ESPACE GO et la performance de Minière est saluée par la critique. ROMAN L’enfance de l’art  (Quai n05/XYZ) PRIX 4 Félix - Félix du meilleur album électronique, auteur-compositeur de l’année, réalisation d’album

Clélia Brissaud

Accessoires /

Angelo Barsetti

Maquillages et coiffures / Issu des arts plastiques, il se fait connaître dans les milieux de la danse et du théâtre comme maquilleur. Depuis plus de vingt ans, il collabore auprès de metteurs en scène tels André Brassard, René Richard Cyr, Eric Jean, Claude Poissant et développe une grande fidélité avec Denis Marleau, Brigitte Haentjens et Wajdi Mouawad, pour lequel il creé les maquillages de Willy Protagoras enfermé dans les toilettes, Rêves et Le Sang des Promesses. Il est aussi très lié aux chorégraphes Catherine Tardif, Sylvain Emard et Louise Bédard. Angelo Barsetti se consacre de plus en plus à la photographie. AU TNM Les Femmes savantes de Molière (m.e.s. Denis Marleau et Stéphanie Jasmin) / L'Histoire du roi Lear de William Shakespeare (m.e.s. Denis Marleau et Stéphanie Jasmin) / La Trilogie des femmes d'après Sophocle (adaptation et m.e.s. Wajdi Mouawad) / Hamlet de William Shakespeare (m.e.s. Marc Béland ) / Incendies (texte et m.e.s. Wajdi Mouawad) / La Dame aux camélias de René de Ceccatty (m.e.s. Robert Bellefeuille) / Antoine & Cléopâtre de William Shakespeare (m.e.s. Lewis Furey) / et plusieurs autres...

Pierre Laniel

Staging et montage vidéo /

Julien Éclancher

Design sonore /

Chantal Bachand

Assistance aux costumes /

Rachel Tremblay

Perruques

Distribution brillante, allumée ! Une pièce à voir absolument ! - Marie-Christine Trottier, La Mélodie de bonne heure, Ici Musique

Avec un Emmanuel Schwartz aussi électrisant qu’impressionnant dans le rôle de l’imposteur, la nouvelle production du TNM dynamise sa rentrée d’anniversaire. - Benjamin Le Bonniec, labibleurbaine.com

Distribution brillante, allumée ! Une pièce à voir absolument !
- Marie-Christine Trottier, La Mélodie de bonne heure, Ici Musique

Avec un Emmanuel Schwartz aussi électrisant qu’impressionnant dans le rôle de l’imposteur, la nouvelle production du TNM dynamise sa rentrée d’anniversaire. - Benjamin Le Bonniec, labibleurbaine.com

Ce Tartuffe mis en scène par Denis Marleau est réjouissant. Manifestement très bien dirigés (…) Denis Marleau choisit ici des connotations nord-américaines pour faire entendre un texte classique. Encore une fois, c’est une réussite. - Louise Vigeant, revuejeu.org

(…) le personnage d’Orgon, exceptionnellement incarné par un Benoît Brière aussi convaincu que convaincant (…) On en sort revigoré, après avoir vu nos travers à travers de véritables séquences de pure anthologie. (…) Emmanuel Schwartz demeure la grande surprise de ce spectacle délirant et surprenant. - Élie Castiel, revuesequences.org

Benoît Brière est excellent ! (…) Scénographie délicieuse (…) La transposition est tout à fait réussie - Rebecca Makonnen, Esprit critique, ICI ARTV

Admirable de candeur Benoît Brière, formidable dans le rôle du père (…) Anne-Marie Cadieux, grandiose (…) C’est une belle, belle, belle reprise de Molière, ça se tient du grand art - Francine Grimaldi, Samedi et rien d'autre, ICI Radio-Canada Première

Emmanuel Schwartz brings a remarkable and often very funny mixture of Rasputin charisma, Charles Manson psychosis and Uriah Heep oiliness (…) Benoît Brière is a treat as Orgon (…) There’s enormous fun to be had Valère, superbly payed by Bruno Marcil - Jim Burke, Montreal Gazette

Denis Marleau signe (…) une comédie somptueuse (…) Plusieurs scènes sont absolument désopilantes - Alexandre Cadieux, Le Devoir

(…)  je suis sorti de ce spectacle plus que ravi (…) ils [les comédiens] m’ont sonné. (…) la première à nous jeter à terre est sans contredit Violette Chauveau (…) Benoît Brière... est un Orgon plus que convaincant (…) Monique Miller... joue ici avec un aplomb déconcertant (…) On est ici devant un comédien [Emmanuel Schwartz] remarquable à la gueule unique qui occupe toute la scène une fois qu'il y est cette distribution (…) joue merveilleusement Molière (…) une création qui fait aussi réfléchir et un baume d'automne. - Franco Nuovo, section ARTS, ici.radio-canada.ca

Emmanuel Schwartz... est excellent. Ce qu’il faut retenir, c’est la mise en scène de Denis Marleau. Anne-Marie Cadieux hilarante (…) coup de cœur pour Violette Chauveau. Bon coup d’envoi de la saison du TNM. - Katerine Verebely, Gravel le matin, ICI Radio-Canada Première