Pelléas et Mélisande

Texte MAURICE MAETERLINCK
Mise en scène CHRISTIAN LAPOINTE

Production Théâtre du Nouveau Monde,
en coproduction avec le Théâtre Blanc

Distribution Sylvio Arriola, Marc Béland, Lise Castonguay, Sophie Desmarais, Éric Robidoux, Paul Savoie, Gabriel Szabo

Durée du spectacle
1h50 sans entracte

Une collaboration

Les échos

 

Tremblement de terre au Théâtre du Nouveau Monde… il s’appelle Christian Lapointe…  » Audacieux… Le 4e mur est brillamment abattu… Une expérience théâtrale… Il faut aller voir Pelléas et Mélisande… – Karyne Lefebvre, Samedi et rien d’autre, ICI Radio-Canada Première

Sophie Desmarais fragile et hypnotisante… Éric Robidoux un monstre de sensualité… Distribution tout à fait « réussie »… Extraordinaire mise en scène…  – Katerine Verebely, Gravel le matin, ICI Radio-Canada Première

Lire la suite

L'amour comme infini mystère

Fasciné par les sentiments extrêmes, l’audacieux metteur en scène Christian Lapointe a choisi l’une des plus envoûtantes histoires d’amour jamais écrites pour faire son entrée dans notre théâtre. Cet absolu chef-d’oeuvre du théâtre symboliste, énigmatique comme un rêve, n’a cessé depuis sa création en 1893 d’inspirer les compositeurs et les peintres, tant les profondeurs insondables de la vie, de la passion et de la mort y sont exprimées de façon saisissante.

Alors que le royaume d’Allemonde s’enfonce dans les ténèbres et la mort, le prince Golaud, égaré en forêt au cours d’une chasse, découvre au bord d’une fontaine une jeune femme en pleurs. Impossible de savoir d’où elle vient ni ce qu’elle a fui. Elle ne peut dire que son nom : Mélisande. Il la ramène au château, l’épouse. Mais entre l’insaisissable Mélisande et Pelléas, le demi-frère de Golaud, naît une attirance secrète qui éveille chez Golaud une monstrueuse jalousie.

Pour nous faire entrer dans ce mystère du théâtre qui se fait, Sophie Desmarais et Éric Robidoux deviendront sous nos yeux les amants d’Allemonde.

Maurice Maeterlinck

Maeterlinck fait partie des grands dramaturges (Henrik Ibsen, Anton Tchekhov, August Strindberg et Hauptmann) qui, vers 1880, ont contribué à transformer la conception du drame. De 1889 à 1894, il publie huit pièces où il crée un théâtre de l'âme, comme le rêvait le symbolisme. Dans cette forme neuve, trois concepts sont à retenir : le drame statique (personnages immobiles, passifs et réceptifs à l'inconnu) ; le personnage sublime (assimilé souvent à la mort, il est la Destinée ou la Fatalité, quelque chose de plus cruel peut-être que la mort) ; le tragique quotidien (pas d’héroïsme, le simple fait de vivre est tragique). L’action, par le jeu stylisé des acteurs, doit suggérer les attitudes de l’âme face au destin, l’éveil lent à la fatalité. Sa pièce de théâtre, Pelléas et Mélisande, 1892, est un des sommets du symbolisme. L’Oiseau bleu (1908), créée au Théâtre d'art de Moscou où elle est toujours au répertoire, a assuré à Maeterlinck une renommée internationale. À Paris, la pièce est reprise en 1911 dans une mise en scène de Réjane. Elle est aujourd'hui traduite dans plus de 25 langues. Elle a connu plusieurs adaptations et de nombreuses variantes aux États-Unis, en Angleterre, en Russie et Japon où elle est inscrite dans la mémoire collective et populaire. Elle fait l'objet en 2012 d'une nouvelle adaptation française par le Collectif Quatre Ailes, jouée au Festival d'Avignon Off. source Wikipédia En savoir plus sur la conseillère dramaturgique Andréanne Roy

Christian Lapointe

© Maude Chauvin
Auteur, metteur en scène et pédagogue, Christian Lapointe est codirecteur artistique du Théâtre Blanc à Québec et fondateur du Théâtre Péril.  Il est l’auteur d’un cycle de pièces regroupées sous la dénomination Théâtre de la disparition, dont la pièce C.H.S. fut présentée en Avignon en 2009.  Depuis 15 ans, il a mis en scène des auteurs comme Villiers de l’Isle Adam, Larry Tremblay, Peter Handke, W.B. Yeats, Marguerite Duras et, plus récemment, Ivan Viripaev, dont la pièce Oxigène s’est vu récompenser du Prix de la critique de l’AQCT en 2014.  Ses travaux font, depuis 2007, régulièrement partie de la programmation du FTA et du Carrefour International de théâtre de Québec, en plus d’avoir circulés à l’étranger.

Andréane Roy

Conseillère dramaturgique / Andréane Roy est une jeune dramaturge, chercheuse et musicienne.  Après une formation en chant, elle obtient un baccalauréat en études théâtrales et en littérature comparée de l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM et de l’Université de Montréal. Intéressée par la création autant que par la recherche scientifique, elle rédige actuellement un mémoire sur les communautés utopiques dans les pratiques scéniques contemporaines.

Sylvio Arriola

FORMATION Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec (2002) THÉÂTRE Jeux de cartes: Pique, collectif d’auteurs (m.e.s. Robert Lepage, Ex Machina) / C.H.S., Anky ou la fuite, Sepsis et Limbes de Christian Lapointe (m.e.s. Christian Lapointe, Théâtre Péril) / Mille anonymes de Daniel Danis (m.e.s. Daniel Danis, FTA) / Inès Pérée et Inat Tendu de Réjean Ducharme (m.e.s. Frédéric Dubois, Théâtre des Fonds de Tiroirs) / Vie et mort du roi boiteux de Jean-Pierre Ronfard (m.e.s. Frédéric Dubois, Espace Libre) / La Mouette d’Anton Tchekhov (m.e.s. Frédéric Dubois, Théâtre de la Bordée) / Les mains sales de J-P Sartre ( m.e.s. Marie Gignac, Théâtre du Trident) / Téléroman de Larry Tremblay (m.e.s. Frédéric Dubois, La Manufacture) / Les Trois Sœurs d’Anton Tchekhov (m.e.s. Wajdi Mouawad, Théâtre du Trident) / Zazie dans le métro de Raymond Queneau (m.e.s. Frédéric Dubois, Théâtre des fonds de tiroirs) CINÉMA Une Rame à l’eau de Jean-François Boudreault TÉLÉVISION Chabotte et fille de Louise Pelletier et Chloé Cinq-Mars AU TNM Richard III de William Shakespeare (m.e.s. Brigitte Haentjens)

Marc Béland

© Guillaume Regaudi

THÉÂTRE A Christmas Carol de Charles Dickens (m.e.s. Jillian Keiley, NAC Theatre) / Révolution à Laval  de Guillaume Lagarde (m.e.s. Sébastien Dodge, Théâtre Pas à Pas) / Le Repas des fauves de Vahé Katcha (m.e.s. Denise Filiatrault, Théâtre du Rideau Vert) / La Cerisaie d’Anton Tchekhov (m.e.s. Alexandre Marine, Théâtre du Rideau Vert) / L’Opéra de quat’sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill (m.e.s. Brigitte Haentjens, Sibyllines) / Woyzeck de Georg Büchner (m.e.s. Brigitte Haentjens, Sibyllines) / L’Intimité d’Emma Haché (m.e.s Francine Alepin, Production Omnibus) / Picasso au Lapin Agile d’après une traduction de Michel Tremblay (m.e.s. Denise Filiatrault, Films Rozon) / Quartett de Heiner Müller (m.e.s. Brigitte Haentjens, Espace Go) / Le Visiteur d’Éric-Emmanuel Schmitt (m.e.s. Guillermo De Andrea, Théâtre du Rideau Vert) / La Mouette d’Anton Tchekhov (m.e.s. André Brassard, Théâtre du Rideau Vert) / Caligula d’Albert Camus (m.e.s. Brigitte Haentjens, Théâtre Denise-Pelletier) / Cabaret neiges noires, collectif (m.e.s Dominic Champagne, Théâtre Il va sans dire) / L’Échange de Paul Claudel (m.e.s. Daniel Roussel, Café de la Place) / Being at home with Claude de René-Daniel Dubois (Théâtre du Rideau Vert) MISE EN SCÈNE Camil de Fabien Dupuis (co-metteur en scène avec Alix Dufresne, Disques Audiogramme) / La Symphonie rapaillée présentée à la Maison symphonique de Montréal (Équipe Spectra) / Les Bonnes de Jean Genet (Théâtre du Rideau Vert) / L’Homme rapaillé en chansons (Équipe Spectra) / Hamlet de Shakespeare (TNM) / Le Fou de Dieu de Jean-Pierre Chabrol (Théâtre Il va sans dire) CINÉMA Nelly d’Anne Émond (Go Films) / 2 fois une femme de François Delisle (Films 53/12) / Guide de la petite vengeance de Jean-François Pouliot (Max Films) / La Veuve de Saint-Pierre de Patrice Leconte (Cinémaginaire, avec la France) TÉLÉVISION Trop II de Louise Archambault et Chloé Robichaud (Sphère Média) / Ruptures III de François Bouvier (Aetios Productions) / Victor Lessard de Patrice Sauvé (Pixcom) / Mémoires vives III-IV de Brigitte Couture et Pierre Théorêt (Sphère Média Plus) / Les Bobos de Marc Labrèche (Zone 3) / 30 vies de François Bouvier (Aetios Productions) / Toute la vérité de Lyne Charlebois et Brigitte Couture (Sphère Média Plus) / La Galère de Sophie Lorain et Alexis Durand-Brault (Cirrus Communications, Productions RCB) / Annie et ses hommes de Richard Lahaie et Brigitte Couture (Sphère Média Plus) / Le Volcan tranquille de Pierrette Villemaire (Radio-Canada) PRIX Prix de l’Adisq du metteur en scène de l’année pour la production l’homme rapaillé en chanson (deuxième édition) en 2012 / Gémeaux pour le meilleur rôle de soutien masculin pour le téléroman Annie et ses hommes (2008, 2007, 2005 et 2004) / Masque pour la meilleure interprétation masculine pour Visage retrouvé (2006) / Masque pour la meilleure interprétation masculine pour L’Asile de la pureté (2004) / Prix Gascon-Roux du public pour la meilleure interprétation dans le rôle masculin pour L’Asile de la pureté (2004) / Masque pour la meilleure interprétation masculine pour La Tempête et Picasso au Lapin Agile (1997) / Prix de la critique pour la meilleure interprétation masculine pour son rôle dans Caligula (1993) AU TNM Pelléas et Mélisandre  de Maurice Maeterlinck (m.e.s. Christian Lapointe) / RichardIII de Shakespeare (m.e.s. Brigitte Haentjens, co-production Sibyllines) / Being at home with Claude de René-Daniel Dubois (m.e.s. Frédéric Blanchette) / Ha, Ha!... de Réjean Ducharme (m.e.s. Dominic Champagne) / Et Vian! Dans la gueule de Boris Vian (m.e.s. Carl Béchard) / L’Asile de la pureté de Claude Gauvreau (m.e.s. Lorraine Pintal) / Les Oranges sont vertes de Claude Gauvreau (m.e.s. Lorraine Pintal)

Lise Castonguay

© Maude Chauvin
THÉÂTRE Dans la république du bonheur de Martin Crimp (m.e.s. Christian Lapointe, Théâtre du Trident) / Les fées ont soif de Denise Boucher (m.e.s. Alexandre Fecteau, Théâtre de la Bordée) / Hamlet de Shakespeare (m.e.s. Marie-Josée Bastien, Théâtre de la Bordée) / Madame de Sade de Yukio Mishima (m.e.s. Martine Beaulne, Théâtre du Trident) / Lypsynch de Robert Lepage (Ex Machina)/ Tom à la ferme de Michel Marc Bouchard (m.e.s. Marie-Hélène Gendreau, Théâtre de la Bordée) / Les Trois Sœurs de Tchekhov (m.e.s. Wajdi Mouawad, Théâtre du Trident) / Bonjour là, bonjour de Michel Tremblay (m.e.s. Lorrain Côté, Théâtre de la Bordée) / Six personnages en quête d’auteur de Pirandello (m.e.s. Marie Gignac, Théâtre du Trident) / Les Belles-sœurs de Michel Tremblay (m.e.s. Serge Denoncourt, Théâtre de la dame blanche) / À toi, pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay (m.e.s. Gil Champagne, Théâtre du Trident) / Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz (m.e.s. Alice Ronfard, Théâtre du Trident / Wouf wouf de Sauvageau (m.e.s. Jean-Frédéric Messier, Théâtre Repère) / Le dialogue des Carmélites de Georges Bernanos (m.e.s. Françoise Faucher, Théâtre du Trident) / Circulations de Robert Lepage (Théâtre Repère) CINÉMA Ceci n’est pas un polar de Patrick Gazé / Triptyque + Le Polygraphe de Robert Lepage et Pedro Pires / Tout ce que tu possèdes + La Neuvaine + 20 h 17 rue Darling + La femme qui boit de Bernard Émond / Le ciel sur la tête d’André Melançon TÉLÉVISION Apparences de Serge Boucher / Chabotte et fille de Chloé Cinq-Mars et Louise Pelletier / Taxi 0-22 de Patrick Huard / Tout sur moi de Stéphane Bourguignon / Jean Duceppe, un homme de théâtre de Robert Ménard / Chartrand et Simonne d’Alain Chartrand Au TNM Albertine, en cinq temps de Michel Tremblay (m.e.s. Lorraine Pintal, 2014)

Sophie Desmarais

© Maxyme G. Delisle

FORMATION Option Théâtre du Collège Lionel-Groux (2007) THÉÂTRE Instructions pour un éventuel gouvernement socialiste qui souhaiterait abolir la fête de Noël de Michael Mackenzie (m.e.s. Marc Beaupré, Théâtre d'Aujourd'hui) / Yukonstyle de Sarah Berthiaume (m.e.s. Martin Faucher, Théâtre d'Aujourd'hui) / Norway.today d'Igor Bauersima (m.e.s. Philippe Cyr, Groupe de la veillée,Théâtre Prospero) / Qu'est-ce qui reste de Marie Stella? texte et m.e.s. Simon Boulerice (Abat-jour théâtre, Petite Licorne) / L’ Avare de Molière (m.e.s. Serge Postigo, Juste pour rire) / La robe de Gulnara d’Isabelle Hubert (m.e.s. Jean Sébastien Ouellette, production Théâtre INK, en tournée)/ Les Muses orphelines de Michel Marc Bouchard (m.e.s. Frédéric-Antoine Guimond, Théâtre des Hautes Laurentides) / Mademoiselle Julie d'August Strindberg (m.e.s. Anne Maude Fleury, Balustrade du Monument National) TÉLÉVISION Yamaska d'Anne Boyer et Michel d'Astous / La Galère de Renée-Claude Brazeau CINÉMA Qu'est-ce qu'on fait ici? de Julie Hivon / Henri, Henri de Martin Talbot / Sarah préfère la course de Chloé Robichaud / Chasse au Godard d'Abbittibbi d'Éric Morin / Curling de Denis Côté / Décharge de Benoît Pilon / Les Grandes Chaleurs de Sophie Lorain / Le Grand Départ de Claude Meunier AU TNM  L'École des femmes de Molière (m.e.s. Yves Desgagnés) / Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare (m.e.s. René Richard Cyr) - Prix de la relève OLIVIER REICHENBACH pour son rôle de Héro dans Beaucoup de bruit pour rien

Éric Robidoux

© Maude Chauvin

THÉÂTRE Le reste vous le connaissez pas le cinéma (m.e.s. Christian Lapointe, Espace Go) / Un tramway nommé désir de Tennessee Williams (m.e.s. Serge Denoncourt, Espace Go) / Judy Garland, la fin d’une étoile de Peter Quilter (m.e.s. Michel Poirier, Duceppe) / Les Forêts de Sibérie de Sylvain Tesson (m.e.s. Paula De Vasconcelos, Usine C) / Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent de Loui Mauffette (Attitude Locomotive) / Les flâneurs célestes d’Annie Backer (m.e.s. Jean-Simon Traversy, LAB87- Théâtre Prospero- Groupe de la Veillée) / Oxygène d’Ivan Viripaev (m.e.s. Christian Lapointe, Groupe la Veillée) CINÉMA Pieds nus dans l'aube de Francis Leclerc / L’Amour au temps de la guerre civile de Rodrigue Jean / Love project de Carole Laure TÉLÉVISION Fatale-Station de Raphaël Ouellet (Attraction Images) / L’Échappée  de M. Bouchard et F. Bégin (Amalga Productions) / Marche à l’ombre I et II de Francis Leclerc (Avenue Productions) / Les Beaux Malaises III de Francis Leclerc (Encore Productions) / Mon ex à moi de Miryam Bouchard (Avanti ciné vidéo) DANSE Un peu de tendresse bordel de merde ! d’après une création et une chorégraphie de Dave St-Pierre (2006) AU TNM Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostant (m.e.s. Serge Denoncourt, coproduction Juste pour rire) / Jocaste Reine de Nancy Huston (m.e.s. Lorraine Pintal, coproduction Théâtre de La Bordée) / Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck (m.e.s. Christian Lapointe)

Paul Savoie

© Maude Chauvin

THÉÂTRE Sauvageau Sauvageau (m.e.s. Christian Lapointe, Théâtre d'Aujourd'hui) / La Promesse de l’aube de Romain Gary (m.e.s. André Melançon, Espace GO) / Les Aveugles de Maeterlinck (m.e.s. Denis Marleau, Théâtre Ubu) / Eden Cinéma de Marguerite Duras (m.e.s. Brigitte Haentjens, Sibyllines) / Les trois derniers jours de Fernando Pessoa de Tabucchi (m.e.s. Denis Marleau, Théâtre UBU) / La promenade de Robert Walser (m.e.s. Jean-Marie Papapietro, Théâtre de Fortune) / Vie et mort du roi boîteux (texte et m.e.s. Jean-Pierre Ronfard, NTE) CINÉMA The Girl in the white coat de Darell Wasyk / Le Banquet de Sébastien Rose / Histoire de famille de Michel Poulette / Familia de Louise Archambault / Le journal d'un vieil homme de Bernard Émond / La Neuvaine de Bernard Émond TÉLÉVISION  Le Bunker de Luc Dionne /  Un sur deux de Claude Desrosiers / O' de Josée Fréchette / Les pays d'en haut de Gilles Desjardins / Les Sœurs Elliot d’Estelle Bouchard / Le Bleu du ciel de Victor-Lévy Beaulieu AU TNM Plus de 20 productions dont Pelléas et Mélisande de Maeterlinck /  Richard III de Shakespeare / L’Opéra de quat’sous de B. Brecht (m.e.s. Robert Bellefeuille)/ La Dame aux camélias de René de Ceccatty, d’après Alexandre Dumas (m.e.s. Robert Bellefeuille) / Les Estivants de Gorki (m.e.s. Serge Denoncourt) / Le Temps et la chambre de Botho Strauss (m.e.s. Serge Denoncourt) / Le Marchand de Venise de Shakespeare (m.e.s. Daniel Roussel) / Ines Pérée et Inat Tendu de Réjean Ducharme (m.e.s. Lorraine Pintal) / Les oranges sont vertes de Claude Gauvreau (m.e.s. Jean-Pierre Ronfard) / Les liaisons dangereuses de Christopher Hampton (m.e.s. Olivier Reichenbach)

Gabriel Szabo

© Sylvain Laperrière
Depuis sa sortie de l’Option théâtre Du Collège Lionel-Groulx en 2013, Gabriel Szabo a joué sur les planches du Prospéro dans la pièce PIG de Simon Boulerice dans une mise en scène de Gaétan Paré, rôle pour lequel il obtiendra le prix pour la meilleure interprétation masculine de l’année au Cochon d’Or 2014. La pièce jouit d’un tel succès qu’elle sera reprise au Prospéro en avril 2015. Par la suite, il fit partie de la distribution de Tu dois avoir si froid de Simon Boulerice sous la direction de Serge Marois, spectacle qui l’amena en France en 2015. Il fera également partie de Sauvageau Sauvageau au Théâtre d’Aujourd’hui à l’automne 2015 et de Pelléas et Mélisande sur la scène du TNM en janvier 2016. Ces deux spectacles seront mis en scène par Christian Lapointe. À la télévision, on a pu le voir dans Toute la vérité et Arrange toi avec ça sur VRAK TV. En 2015, Gabriel fera sa première apparition au cinéma dans Le journal d’Aurélie Laflamme 2.

Andréane Roy

Conseillère dramaturgique / Andréane Roy est une jeune dramaturge, chercheuse et musicienne.  Après une formation en chant, elle obtient un baccalauréat en études théâtrales et en littérature comparée de l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM et de l’Université de Montréal. Intéressée par la création autant que par la recherche scientifique, elle rédige actuellement un mémoire sur les communautés utopiques dans les pratiques scéniques contemporaines.

Geneviève Lizotte

© Julie Artacho

Scénographe / Geneviève Lizotte œuvre à titre de scénographe, conceptrice de costumes, directrice artistique et styliste depuis plus de 15 ans. Au théâtre, elle a assuré la conception de plus d’une centaine de productions et collaboré avec plusieurs metteurs en scène de renom dont André Brassard, Claude Poissant, Christian Lapointe, Catherine Vidal et René-Richard Cyr. Récemment, Geneviève a signé les décors pour le spectacle du cirque du Soleil Le Monde est fou (m.e.s. de Jean-Guy Legeault, 2015), Peter et Alice (m.e.s. de Hugo Bélanger – Duceppe 2014) et Oxygène (m.e.s. de Christian Lapointe – Prospéro 2015). Elle assure aussi la conception visuelle de plusieurs spectacles de Pierre Lapointe, dont La forêt des mal-aimésMutantes et Punkt. Au cinéma, Geneviève signe la direction artistique des films Deux fois une femmeLe Météore et Chorus (réalisation François Delisle ), Bà Noï (réalisation Khoa Lê) et Qu’est-ce qu’on fait ici (réalisation Julie Hivon). FORMATION Études interdisciplinaires, Faculté des Beaux-arts, Université Concordia, 2002 à 2006 / Diplôme d’études théâtrales professionnelles, technique de production, Cégep de Ste-Hyacinthe, 1998 à 2002 THÉÂTRE Harold et Maude de Colin Higgins (m.e.s. Hugo Bélanger, Jean Duceppe) / Glengarry Glen Ross de David Mamet (m.e.s. Brigitte Poupart, Usine C) / Le miel est plus doux que le sang de Salvator Dalí (m.e.s. Catherine Vidal, Denise-Pelletier) / Les intouchables de Éric Toledano et Olivier Nakache (m.e.s. René Richard Cyr, Rideau Vert et tournée au Québec) AU TNM  Pélléas et Mélisande de Maeterlinck (m.e.s. Christian Lapointe) / Et Vian! Dans la gueule de Boris Vian (m.e.s. Carl Béchard) / L’imprésario de Smyrne de Goldoni (m.e.s. Carl Béchard) / Le Malade imaginaire de Molière (m.e.s. Carl Béchard) PRIX Récipiendaire de la bourse du CALQ, Studio Résidence à New York de juillet à décembre 2015 / Cochon Plastique 2011 pour la scénographie de Transmission de Justin Laramé / Cochon Plastique 2010 pour la scénographie de La maman du petit soldat  de Gilles Granouillet

Elen Ewing

© Ulysse Del Drago

Costumes / Elen est diplômée de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe et bachelière de l’UQAM en histoire de l’art. Depuis quelques années, elle s’est taillé une place de premier plan dans le milieu théâtral montréalais, en tant que conceptrice de décors, de costumes et d’accessoires. Parmi ses récentes réalisations on compte les conceptions de costumes du Manifeste de la jeune-fille (Espace Go), d’Ainsi parlait (Fred Gravel/Étienne Lepage), À la douleur que j’ai (Virginie Brunelle) et de Bienveillance (Théâtre PàP), ainsi que les conceptions de décors, costumes et accessoires de Baby-sitterGamète, Une mort accidentelle, Le projet bocal (La Licorne),  Irène sur mars (Théâtre d’Aujourd’hui)  et Mommy (Théâtre Aux Écuries) qui lui a valu cette fois le prix Cochon chiffon (costumes) en 2013. Au TNM, elle signait la conception des costumes de Pelléas et Mélisande (m.e.s. Christian Lapointe) et de Being at home with Claude (m.e.s. Frédéric Blanchette).

Martin Sirois

Conception des éclairages / FORMATION École nationale de théâtre du Canada, section production, 2005 THÉÂTRE La bibliothèque interdite (m.e.s. Brigitte Haentjens, Théâtre de Quat’Sous) / Le joker de Larry Tremblay (m.e.s. Eric jean, Théâtre de Quat’Sous) / Butcher de Nicolas Billon (m.e.s. Roy Surette, Centaur Theatre) / Les Haut-Parleurs de Sébastien David (m.e.s. Sébastien David, Théâtre Bluff)  AUTRES Symphonie Montréalaise (OSM et Moment Factory, Maison Symphonique)  / Bal des enfants de l’OSM (m.e.s. Charles Dauphinais, Maison Symphonique) Gustafson (m.e.s. Sophie Cadieux, Théâtre de Quat’Sous) / Lisa Leblanc (m.e.s. Brigitte Poupart, Théâtre Corona)  PRIX Gagnant du METAS Outstanding lighting design pour Top girls, Segal Centre, 2014 / Gagnant du Cochon d’or intouchable pour Attentat, Théâtre Mo, 2014 / Gagnant du prix de l’académie de la vie littéraire pour diverses adaptions théâtrales

Nicolas Basque

Conception musicale / Musicien, compositeur et concepteur sonore, il est membre du groupe Plants and Animals avec qui il tourne régulièrement en Amérique du Nord et en Europe. Il est également membre du groupe Le Bleu. Ayant participé à plusieurs projets de théâtre et de danse, il travaille notamment avec Claude Poissant, Serge Denoncourt, Alexia Bürger, Christian Lapointe, Olivier Choinière et Stéphane Gladyszewski. Il a remporté un masque de la conception sonore pour Le Traitement (Théâtre PàP) en 2005 et en nomination avec son groupe pour le prix Polaris et deux junos pour le disque Parc Avenue. Il a aussi participé en tant que guitariste aux albums de Pierre Lapointe, Philémon Cimon, Marie-Pierre Arthur, Elisapie Isaac et Alex Nevsky. Il accompagne régulièrement Marie-Pierre Arthur et Philémon en concert.

Lionel Arnould

Conception vidéo / Lionel Arnould complète ses études en à l’École des Beaux-Arts à Épinal, en France puis s’intéresse à l’infographie en 1991. Après s’être installé au Canada en 1995, il explore les possibilités du multimédia en collaborant à plusieurs productions d’Ex Machina, dont 1984, La Trilogie des dragons, et The Busker’s Opera. Il s’est depuis spécialisé en conception de projections vidéo et a participé à plusieurs projets indépendants, comme Constantinople du Gryphon Trio, et Radiant de John Oswald ainsi que plusieurs productions du Théâtre Péril et du Théâtre Blanc et des installations pour le Musée de la civilisation de Québec. / AU TNM Les Aiguilles et l'opium de Robert Lepage (m.e.s. Robert Lepage), Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck (m.e.s. Christian Lapointe), Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux (m.e.s. Alain Zouvi), Vu du Pont d'Arthur Miller (m.e.s. Lorraine Pintal)

Sylvie Rolland Provost

Maquillages / Repères biographiques à venir...

Claire Renaud

Conception des accessoires / Repères biographiques à venir, sous peu...

Alexandra Sutto

Assistance à la mise en scène et régie / FORMATION École nationale de théâtre du Canada, section production, 2005 THÉÂTRE Je Disparais de Arne Lygre (m.e.s. Catherine Vidal, Groupe de la Veillée) / Toccate et Fugue de Étienne Lepage (m.e.s. Florent Siaud, Centre du Théâtre d’Aujourd’hui) / Camilien Houde, le p’tit gars de Ste-Marie de Alexis Martin (m.e.s. Geoffrey Gaquère et Daniel Brière, NTE) / Unité Modèle de Guillaume Corbeil (m.e.s. Sylvain Bélanger, Théâtre d’AUjourd’hui) / Sauvageau, Sauvageau de Christian Lapointe d'après l'oeuvre de Yves Sauvageau (m.e.s. Christian Lapointe, Théâtre d’Aujourd’hui et Théâtre Blanc) / Un Souper d’Adieu de Mathieu Delaporte et Alexandre de la Patellière (m.e.s. Marie Charlebois, Juste pour Rire) / AU TNM Pourquoi tu pleures? (m.e.s. Marie Charlebois)  / Pelléas et Mélisande  (m.e.s. Christian Lapointe)

Tremblement de terre au Théâtre du Nouveau Monde... il s’appelle Christian Lapointe…  » Audacieux… Le 4e mur est brillamment abattu… Une expérience théâtrale… Il faut aller voir Pelléas et Mélisande… Karyne Lefebvre, Samedi et rien d’autre, ICI Radio-Canada Première

Le texte de Maeterlinck est beau, poétique… prisme complexe… On ne peut qu'applaudir, toutefois, à la décision de l'institution de la rue Sainte-Catherine d'ouvrir grandes ses portes à l'audace, à l'intelligence et, disons-le, à l'avenir du théâtre d'ici. Mario Cloutier, La Presse

Sophie Desmarais fragile et hypnotisante… Éric Robidoux un monstre de sensualité… Distribution tout à fait « réussie »… Extraordinaire mise en scène… Katerine Verebely, Gravel le matin, ICI Radio-Canada Première

un théâtre d’intelligence, de risque et de savoir-faire… Avec sa très féconde mise en scène de Pelléas et Mélisande, le metteur en scène épris de symbolisme crée un puissant théâtre total. ★★★★ Philippe Couture, Voir.ca

Intriguant et inspirant Catherine Pogonat, Dessine-moi un dimanche, ICI Radio-Canada Première

…ce chef-d’œuvre symboliste épouse de bien belle façon les intentions de l’un de nos metteurs en scène les plus audacieux… Sophie Desmarais, incandescente dans ce rôle sur mesure… immense Marc Béland… Éric Robidoux, à qui on n’hésitera plus jamais à confier des premiers rôles… très inspirée musique de Nicolas Basque… Il faut y aller. Pour le plaisir intellectuel, et pour le plaisir tout court. Tristan Malavoy-Racine, lactualite.com

★★★★½ Gageure doublement gagné par un Christian Lapointe rigoureux, totalement voué à son art… Élie Castiel, revuesequences.org

poignant Marc Béland… excellente distribution… Marie-Christiane Hellot, revuejeu.org

Il y a de la force et du charme dans cette production pleine de fraîcheur… Fabien Deglise, Le Devoir

Un Christian Lapointe sans limites au TNM. C’est le parti de l’inventivité et de la démesure qu’aura pris Lapointe dans son interprétation de ce classique. Portée par des acteurs investis, soutenus par des images fortes, des projections vidéo mouvantes, des éclairages sublimes et une bande sonore entêtante et à la texture unique, cette nouvelle création parvient à réactualiser l’auteur nobélisé il y a plus de cent ans, tout en conservant l’universalité intrinsèque à son œuvre. La pièce est effectivement soutenue par une distribution éprouvée et dévouée, menée par un trio d’acteurs d’exception. Éric Robidoux… rockstar, charismatique et magnétique… Sophie Desmarais… enflammée et solide… Marc Béland…  au sommet de son art… Gabriel Szabo… renversant de justesse et d’intelligence. Christian Lapointe nous bouscule… C’est absolument un spectacle à voir… Élise Lagacé, labibleurbaine.com

Émotion et splendeur pour Pelléas et Mélisande au TNM. …une mise en scène à couper le souffle… Une très grande réussite ! Sophie Jama, quebec.huffingtonpost.ca

…a dazzling combination of multimedia installation and rock concert in Théâtre du Nouveau Monde's production of  Pelléas et Mélisande. Christian Lapointe’s electrifying, cinematic production… it turns out to be a dazzling combination of multimedia installation and rock concert. … Lapointe’s daring, arguably perverse, but often sublime approach to this strange, aching poem of a play. Jim Burke, Montreal Gazette